Bandeau UL

Archives

16 septembre 2012

Les Farc se préparent aux prochaines négociations de paix

Type de publication : Articles

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont dévoilé les noms de leurs représentants aux prochaines négociations de paix avec le gouvernement colombien qui se dérouleront le 8 octobre prochain dans la capitale norvégienne.

La principale équipe de négociateurs plénipotentiaires sera composée de cinq vétérans du groupe rebelle à savoir Iván Márquez qui est considérée comme le numéro 2 des Farc, Andrés París, Rodrigo Granda, Marco León Calarcá et Juvenal Ovidio Ricardo Palmera alias Simón Trinidad. Ce dernier purge une peine de 60 ans de prison aux États-Unis et sa participation aux négociations reste improbable. Ce sont ainsi des figures politiques des Farc expérimentées et qui ont participé à des négociations et à des débats publics antérieurs. Il y aura également une seconde équipe de négociateurs non plénipotentiaires composée de Jesús Santrich, Hermes Aguilar, Bernardo Salcedo y Rubén Zamora. Les Farc, qui annonceront dans les prochains jours le nom d’un dixième leader qui sera du voyage pour Oslo, souhaitent obtenir un cessez-le-feu avec les autorités colombiennes.  

Le gouvernement colombien sera quant à lui représenté par une équipe comprenant des représentants du gouvernement, des forces armées colombiennes et du secteur privé. Cette équipe sera amenée par l’ancien vice-président, Humberto de la Calle Lombana. Ces futures négociations d’Oslo sont le résultat d’un dialogue tenu secret entre les Farc et le gouvernement du président Santos depuis quelques mois. Ces dernières années, notamment sous la présidence d’Álvaro Uribe (2002-2010), les Farc ont été affaiblies par d’importantes pertes comme celle de Raul Reyes, d’Iván Ríos et du chef historique, Manuel Marulanda Vélez, en 2008, sans compter les nombreuses désertions.

C’est le 26 août dernier que le président Santos a annoncé la tenue de pourparlers de paix avec les Farc. La Norvège, Cuba, le Venezuela, le Chili, entre autres, seront des pays facilitateurs lors de ces négociations. Les accords de La Uribe en 1984 qui ont conduit à la création par les Farc d’un parti politique, l’Union Patriotique, ainsi que le processus de paix de Caguán avec le président Andrés Pastrana qui établissait la création d’une zone démilitarisée, se sont tous soldés par des échecs. Ces nouvelles négociations représentent pour l’opinion publique colombienne et pour l’Amérique latine une chance de trouver une solution politique à un conflit qui dure depuis près d’un demi-siècle.

MLS

 

Sources

« Revelan nombres de los negociadores de las FARC con el gobierno colombiano » BBC Mundo, 14 septembre 2012.

« Anuncia guerrilla colombiana comisión negociadora en diálogos de paz » Prensa Latina, 14 septembre 2012.

« Las FARC dan a conocer a nueve líderes guerrilleros que negociarán en Oslo » Europa Press, 14 septembre 2012.

« Equipo de negociadores de Farc, con énfasis político más que militar » El Tiempo, 14 septembre 2012.

« Las Farc no mueven a “Trinidad” de la mesa » El Colombiano, 14 septembre 2012.

« Negociadores de las Farc » El Espectador, 14 septembre 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval