Bandeau UL

Archives

3 juillet 2012

Le Mercosur et l'Unasur suspendent le Paraguay

Type de publication : Articles

Les membres du Marché commun du Cône sud (Mercosur) et de l'Union des nations sud-américaines (Unasur) ont décidé vendredi dernier à Mendoza, en Argentine, de suspendre le Paraguay jusqu'à ce que des élections démocratiques y soient tenues. Ils réagissent ainsi à la destitution du président paraguayen Fernando Lugo survenue le 22 juin dernier. Le président chilien Sebastián Piñera a proposé de créer une commission composée de représentants de l'Unasur afin de surveiller la situation au Paraguay jusqu'à la tenue d'élection générale en avril 2013.

Les membres du Mercosur ont décidé de ne pas accompagner la suspension temporaire du Paraguay de sanctions commerciales. La présidente argentine Cristina Kirchner a justifié cette décision en précisant que « ce ne sont pas les gouvernements qui paient les sanctions économiques, mais les peuples ».

Le ministère paraguayen des Affaires étrangères a qualifié d'« illégales » les deux suspensions. Il a remis en question sa participation à l'Unasur, une organisation dont il occupait la présidence tournante jusqu'à ce qu'elle soit confiée au Pérou dans la foulée des événements de la semaine dernière.

En ce qui concerne le Mercosur, le ministère a soutenu que la suspension « n'a pas de validité formelle ». Il a par ailleurs déploré l'intégration du Venezuela au bloc, un processus auquel seul le sénat paraguayen n'avait pas donné son aval. Les congrès des trois autres membres du Mercosur — l'Argentine, le Brésil et l'Uruguay — avaient déjà approuvé le protocole d'adhésion du Venezuela au bloc. Avec la suspension du Paraguay, le président vénézuélien a pu se réjouir puisque le Mercosur a annoncé officiellement que son pays deviendra un membre à part entière le 31 juillet prochain.

Selon le Parti de la sociale démocratie brésilienne, « si le bloc considère que les règles démocratiques ont été transgressées lors du processus de destitution du président paraguayen Fernando Lugo, il y a aujourd'hui beaucoup plus de raisons de remettre en question la fragile démocratie du Venezuela ». Des représentants de l'opposition uruguayenne ont également critiqué la suspension du Paraguay du Mercosur et l'intégration du Venezuela.

Les membres du Mercosur, l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay, sont aussi membres de l'Unasur. Cette dernière est également composée de la Bolivie, du Chili, de la Colombie, de l'Équateur, du Guyana, du Pérou, du Suriname et du Venezuela.

SD

 

Sources:

« Mercosur: Paraguay suspendido hasta nuevas elecciones y Venezuela fue incorporado », La Nación (Paraguay), 29 juin 2012

Vales, José, « Mercosur y la Unasur suspenden a Paraguay », El Universal, 30 juin 2012

« Mercosur y Unasur suspenden a Paraguay hasta próximos comicios », Los tiempos, 30 juin 2012

« Oposición política de países de Mercosur criticó ingreso de Venezuela », AFP, 1er juillet 2012

« Tras la suspensión del Mercosur, Paraguay dejaría la Unasur », La Nación (Argentine), 1er juillet 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval