Bandeau UL

Archives

30 août 2012

Négociations avec les FARC : le gouvernement Santos entame officiellement un dialogue

Type de publication : Articles

Le président de la Colombie, M. Juan Manuel Santos, a confirmé lundi que son gouvernement et la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) sont entrés en contact pour tenter de mettre fin au conflit armé interne qui perdure depuis des décennies. La nouvelle a été confirmée par des médias locaux, qui ont mis en relief que les pourparlers de paix débuteront en octobre prochain en Norvège.

« Des conversations exploratoires avec les FARC ont eu lieu afin de chercher à mettre fin au conflit », a affirmé M. Santos. Celui-ci a indiqué que son gouvernement s’appuierait sur divers principes directeurs afin de mener les négociations. Le premier serait « d’apprendre des erreurs du passé afin de ne pas les répéter ». Le second principe soutient l’idée selon laquelle « tout processus devrait mener à la fin du conflit, et non à sa prolongation ». En troisième lieu, il a signifié que les opérations et la présence militaire seraient maintenues aux quatre coins du territoire national pendant le dialogue.

Le président a également confirmé que l’Armée de libération nationale (ELN), le deuxième groupe rebelle en importance impliqué dans le conflit armé colombien, avait manifesté son intérêt à prendre part à des discussions dirigées afin de mettre fin à la violence. Son gouvernement s’est montré disposé à ce que l’ELN se joigne à un processus similaire à celui qui sera entamé avec les FARC, toujours « dans le cadre de ces principes directeurs ».

Selon des informations divulguées par la chaîne radiophonique RCN, la table de négociation devrait prendre place à Oslo, avant d’être déplacée à Cuba. La chaîne Telesur basée à Caracas (Venezuela) rapporte pour sa part que l’accord officialisant les conversations fut signé lundi à La Havane (Cuba). Le directeur de l’information de Telesur, M. Jorge Enrique Botero, affirme que les rapprochements entre les FARC et les autorités colombiennes auraient débuté en mai dernier, pour aboutir à cet accord officialisant le début des négociations avec l’aide de Cuba, du Venezuela et de la Norvège.

Ces contacts sont les premiers à avoir été établis depuis 1998, année à laquelle les FARC et le gouvernement du président de l’époque, M. Andrés Pastrana (1998-2002), avaient initié des contacts menant à des négociations. Près de quatre années plus tard, ces dernières s’étaient soldées par un échec dans un contexte marqué par des enlèvements et des attaques attribuées à la guérilla. L’annonce par le président Santos de l’ouverture d’un nouveau processus de paix visant à mettre fin aux hostilités a généré un vaste appui en provenance de divers secteurs politiques en Colombie et au sein de la communauté internationale.

JM

 

Sources :

« Colombia y FARC apuestan al diálogo », El Universal, 28 août 2012

« Confirma Santos acercamientos con las FARC », Milenio/Notimex, 27 août 2012

« "Se han desarrollado conversaciones exploratorias con las FARC para buscar el fin del conflicto": Juan Manuel Santos », Semana, 27 août 2012

Vélez, Clara et Santiago Cárdenas, « Presidente Santos confirmó conversaciones exploratorias con las Farc para el fin del conflicto », El Colombiano, 27 août 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval