Bandeau UL

Archives

4 septembre 2012

La CEPALC s'attaque à l'extrême pauvreté

Type de publication : Articles

Les États membres de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) de l’Organisation des Nations unies se sont engagés à travailler pour sortir de la pauvreté extrême 73 millions de Latino-Américains. « Il y a 174 millions de pauvres dont 73 vivent dans une pauvreté extrême. Nous commencerons par […] ces 73 millions de Latino-Américains », a déclaré la secrétaire de la CEPALC, Alicia Bárcena, vendredi dernier lors de la clôture de la 34e session de la commission.

Pour ce faire, la secrétaire Bárcena a affirmé que les pays de la région devront élaborer des politiques adaptées à cette couche de la population, avant d’aspirer à atteindre des objectifs sociaux plus ambitieux. Elle a également observé que les nations d’Amérique latine partagent « une vision intégrée du développement » qui comporte une dimension économique, sociale et environnementale.

Par ailleurs, elle estime que « toute la région s’accorde sur le fait que la seule façon de consolider la démocratie » en Amérique latine et dans les Caraïbes  est « d’aspirer à l’égalité ». À son avis, les emplois dans lesquels le droit du travail, la sécurité sociale et le développement durable occupent une place de choix sont la clé de cette égalité.

En ce qui concerne le contexte économique actuel, la CEPALC a réaffirmé l’engagement des pays latino-américains à s’intégrer davantage afin de développer les marchés interrégionaux et pallier la baisse de la demande des pays développés. Selon la secrétaire Bárcena, l’Amérique latine et les Caraïbes gagneront à développer de meilleures relations avec l’Asie Pacifique, l’Afrique, le monde arabe et d’autres «  régions dynamiques ».

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, par le biais d’un message lu en son nom lors de la dernière journée de la session, a appuyé la stratégie de croissance égalitaire et durable proposée par la CEPALC. Il a salué le fait que la région se montre décidée à approfondir l’intégration. Il a également rappelé la nécessité de changer les modes de production et de consommation afin de permettre une croissance inclusive et productive et, ainsi de favoriser le développement d’une société plus égalitaire.

La 34e session de la CEPALC s’est tenue du 27 au 31 août derniers à San Salvador, au Salvador. La prochaine session aura lieu en 2014 à Lima, au Pérou.

SD

 

Sources :

Márquez, Carlos Mario, « Cepal quiere sacar a 73 millones de latinoamericanos de la pobreza extrema », AFP, 1er septembre

« CEPAL : Srio. ONU insta a cambiar “patrones insostenibles de producción y consumo”  », La Prensa Gráfica,  31 août 2012

« Países de América Latina y el Caribe acogen enfoque integrado del desarrollo propuesto por CEPAL », communiqué de la CEPALC, 31 août 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval