Bandeau UL

Archives

6 septembre 2012

Le président Santos fait connaître la " feuille de route " des négociations avec les FARC

Type de publication : Articles

Le gouvernement de la Colombie et la guérilla communiste des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont déclaré en début de semaine qu’ils s’engageraient d’ici un mois dans une réflexion et un dialogue visant à mettre un terme au conflit armé le plus prolongé de la région. Le président de la Colombie, M. Juan Manuel Santos, a ensuite fait connaître au public les avancées réalisées avec les FARC pour parvenir à un compromis de paix.

Dans une allocution très attendue réalisée ce mardi au siège du gouvernement colombien, le président a confirmé que « les conversations exploratoires se sont conclues avec la signature d’un accord-cadre » pour entamer un dialogue entre son gouvernement et la guérilla. Dans cette entente visant à établir clairement les « règles du jeu », les deux parties se sont notamment mises d’accord pour passer en revue les thèmes mis à l’agenda selon des règles et des procédures préalablement déterminées. Elles ont également convenu de mener la discussion sans interruption et sans intermédiaires, afin de parvenir à un accord final qui terminerait formellement le conflit. Finalement, l’implantation simultanée de tout ce qui aura été convenu devra s’effectuer selon les garanties ainsi que les mécanismes de vérification et de participation citoyenne en vigueur.

Parmi les thèmes qui figurent dans l’accord-cadre, on retrouve le développement rural, la participation politique de l’opposition et des nouveaux mouvements, la fin du conflit qui inclut un cessez-le-feu et l’abandon des armes, la solution au problème du narcotrafic ainsi que le droit des victimes. Pour le président colombien, les négociations entourant ces thèmes ne s’effectueront pas au cours d’une période indéfinie dans le temps. « Elles se mesureront en mois et non en années », a-t-il prévenu. Ce dernier estime que son gouvernement se trouve devant une opportunité réelle de terminer de manière définitive le conflit et de parler de paix, « puisque l’usage de la violence pour atteindre des objectifs politiques est désormais chose du passé ».

Selon M. Santos, l’établissement d’une telle feuille de route avec les FARC est indispensable pour mener un processus de négociation « sérieux, digne et efficace ». Si la prochaine phase des négociations est abordée de façon aussi « sérieuse » qu’elle a été jusqu’à présent, le gouvernement colombien estime que « les perspectives d’atteindre un règlement durable sont bonnes ».

JM

 

Sources :

« ¿Es realmente el momento para adelantar un proceso de paz con las Farc? », El Pais, 6 septembre 2012

« "Estamos ante una oportunidad real de terminar con el conflicto": Santos », Semana, 4 septembre 2012

« Gobierno y FARC firman acuerdo para dialogar », Ansa Latina, 4 septembre 2012

VÉLEZ, Claray et Manuel SOMOZA, « En octubre, FARC y Santos iniciarán pláticas en Oslo », Milenio, 5 septembre 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval