Bandeau UL

Archives

12 juin 2012

La Secrétaire générale de l'Unasur, María Emma Mejía, termine son mandat

Type de publication : Articles

Le Secrétariat général de l'Union des nations sud-américaines (Unasur) a souligné la semaine dernière l'avancée institutionnelle qu'a connue l'organisation sous la direction de la Colombienne María Emma Mejía. Dans un communiqué, l'organisation a rappelé que madame Mejía, qui a terminé son mandat à titre de Secrétaire générale de l'Unasur ce lundi,  « quitte une organisation plus forte, consolidée juridiquement et institutionnellement et dont le secrétariat général est opérationnel, dispose d'un siège, d'une équipe, d'un budget et d'un règlement général ». Avant l'entrée en fonction de madame Mejía, le secrétariat n'avait ni siège à Quito (Équateur), ni équipe de fonctionnaires, ni canaux de communication, ni budget ou règlement propre.

Selon le Secrétariat général, la fonctionnaire colombienne lègue une organisation qui « fonctionne avec agilité, qui prend des décisions, qui se positionne comme un acteur important sur la scène politique internationale et dont les huit conseils ministériels font preuve de dynamisme dans les domaines de la défense, de la santé, de l'énergie, des infrastructures, de l'économie, des finances, du problème mondial des drogues, du développement social, de l'éducation, de la culture, de la science, des technologies et de l'innovation ».

María Emma Mejía est Secrétaire générale de l'Unasur depuis mai 2011. Elle a succédé à l'ex-président argentin Néstor Kirchner, le premier Secrétaire général de l'organisation, décédé en octobre 2010. Elle a finalement cédé son poste au Vénézuélien Alí Rodríguez lundi lors d'une réunion extraordinaire des ministres des Affaires étrangères de l'Unasur à Bogotá, en Colombie.

En entrevue avec l'hebdomadaire colombien « Semana », lorsque madame Mejía a été questionnée quant aux défis que devra relever son successeur, elle a souligné le caractère stratégique des ressources naturelles de l'Unasur. À son avis, au sommet de l'Organisation des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20) qui se tiendra à la fin du mois au Brésil, l'Unasur jouera un rôle important. « Il faut penser à la gouvernance de ces ressources qui font de nous une puissance et qui constituent un atout pour l'avenir sud-américain », a-t-elle déclaré.

L'Unasur, créée en mai 2008, a une existence juridique depuis mars 2011. Elle intègre 12 pays membres soient l'Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, l'Équateur, le Guyana, le Paraguay, le Pérou, le Suriname, l'Uruguay et le Venezuela.

SD

 

Sources:

« Colombia se ha ganado la confianza de los vecinos », Semana, 9 juin 2012

« María Emma Mejía  entrega una Unasur fortalecida », communiqué de l'Unasur, 8 juin 2012

« María Emma Mejía  deja fortalecida a Unasur », El Tiempo (Colombie), 8 juin 2012

« Mejía fortalecio institucionalidad de Unasur », Ansa latina, 7 juin 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval