Bandeau UL

Archives

18 juin 2012

Préparation mouvementée du sommet Rio+20

Type de publication : Articles

Les représentants et experts de près de 190 pays se réunissent pour la troisième et dernière fois depuis ce mercredi afin de préparer le document final de la Conférence des Nations unies sur le développement durable, plus connue sous le nom de Rio +20. Il s’agit de trouver un consensus entre les pays participants d’ici la rencontre des chefs d’État et de gouvernement du 20 au 22 juin prochain.Les deux dernières négociations qui se sont tenues à New York (États-Unis) ont jusque-là permis l’approbation d’un tiers du document final. C’est dans ce sens que le secrétaire général de la Conférence, le Chinois Sha Zukang, a demandé une accélération du rythme des négociations afin d’aboutir à un consensus ce vendredi. Lors de l’inauguration du pavillon brésilien à ce sommet, la présidente, Dilma Rousseff a rappelé l’importance de ce sommet et elle a exhorté l’ensemble des participants à faire de leur mieux pour assurer sa réussite. Il apparait d’ores et déjà difficile d’aboutir à un accord, notamment à cause des différences entre les pays développés et les pays en voie de développement, mais aussi à cause de la crise économique qui resserre les positions des États.Une des grandes initiatives, qui constitue aussi un point de divergence entre les pays, est la proposition commune du G-77 et de la Chine de mettre en place un fonds de 30 milliards $ US par an afin de financer le développement durable. Cette proposition a vu l’opposition du Canada, des États-Unis et des États européens. Un autre point de discorde entre les pays est la notion d’économie verte prônée par les pays riches. Les pays émergents et les pays en voie de développement considèrent que l’économie verte est un frein à leur croissance et à leur développement avec des normes environnementales jugées contraignantes. Le chef de la délégation brésilienne à ce sommet, Luiz Alberto Figueiredo Machado, a déclaré que son pays mettrait tout en œuvre pour faciliter le dialogue et permettre l’adoption d’un document élaboré pour le long terme. Il a également précisé qu’il n’existe pas de « document parallèle » qui serait proposé en cas d’échec.Ce Sommet Rio +20 qui se tient 20 ans après le Sommet de la Terre de Rio de Janeiro verra la participation de plusieurs chefs d’État et de gouvernement, dont le président français, François Hollande, mais aussi l’absence d’autres comme Barack Obama et Angela Merkel qui auront participé au sommet du G-20 prévu les 18 et 19 juin au Mexique.

MLS

Sources

« Inicia Río+20 con tercer y último intento negociación documento final » Prensa Latina, 13 juin 2012. 

« Comienza última ronda de negociaciones de cara a Río+20 » BBC Mundo, 13 juin 2012.

« Brasil: Expertos buscan consenso para documento final de la Río+20 » Prensa Latina, 13 juin 2012.

« Brasil asumirá conducción negociaciones documento final Río+20 » Prensa latina, 15 juin 2012.

« Jornada final de cita de expertos en Río+20 con alarma encendida » Prensa Latina, 15 juin 2012.

« Sin consenso sobre documento final de Río+20 » Prensa Latina, 15 juin 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval