Bandeau UL

Archives

27 juin 2012

Nouvel incident diplomatique à propos des îles Malouines

Type de publication : Articles

En marge du sommet du G-20 qui se tenait la semaine dernière dans la ville de Los Cabos au Mexique, le premier ministre britannique, David Cameron, et la présidente argentine, Cristina Fernández de Kirchner, ont eu un bref échange assez remarqué sur les îles Malouines (îles Falkland) qui illustre la tension existante entre les deux pays sur ce sujet.

Le premier ministre Cameron a demandé à la présidente Kirchner de respecter la décision qui sortira du référendum qui sera organisé en 2013 pour que les habitants des Malouines se prononcent sur le statut politique de ces îles qui sont sous contrôle britannique depuis 1833. La présidente argentine lui a demandé de respecter les résolutions de l’Organisation des Nations unies (ONU) qui appellent les deux États à entamer des discussions.

Selon le ministre argentin des Affaires étrangères, Héctor Timerman, la présidente Kirchner a voulu remettre au premier ministre britannique une enveloppe contenant les résolutions de l’ONU, mais ce dernier aurait refusé. Selon le secrétaire argentin de la communication publique, Alfredo Scoccimarro, M. Cameron aurait déclaré qu’il ne parlerait pas de la souveraineté avec la présidente. Selon l’entourage du premier ministre, la présidente argentine a tout simplement mal pris la demande de respecter le verdict du référendum.

Cet événement intervient dans un contexte tendu entre les deux pays sur les Malouines. Ces derniers mois ont vu la tension diplomatique s'accroître entre les deux pays. Le 4 juin dernier, Buenos Aires a entamé des actions judiciaires contre cinq compagnies pétrolières britanniques qui opèrent dans les Malouines et dont elle juge les activités « clandestines et illégales ». La semaine dernière, la présidente Kirchner a souligné devant le Comité de décolonisation de l’ONU que le dossier des Malouines n’était pas seulement un dossier national ou régional, mais aussi « une cause mondiale », car elle touche à la place et le rôle d’organisations internationales comme l’ONU. Londres dénonce de son côté une attitude impérialiste de l’Argentine.

Le 14 juin dernier a marqué les trente ans de la fin de la guerre des Malouines qui a opposé les deux pays. Les ressources naturelles des îles Malouines constituent entre autres un facteur expliquant ces nouvelles tensions entre Londres et Buenos Aires.

MLS

 

Sources

« Malvinas/Falklands: Fernández y Cameron cara a cara en la cumbre del G20 » BBC Mundo, 20 juin 2012.

« Cristina Fernández y Cameron se enzarzan al hablar de las Malvinas »  Europa Press, 20 juin 2012.

« Cristina y Cameron mantuvieron un cruce por Malvinas en el G20 » La Prensa, 21 juin 2012.

« Malvinas es una causa global, afirma presidenta argentina » Prensa Latina, 14 juin 2012.

« Argentina declara "ilegales" operaciones de petroleras británicas en Malvinas/Falklands » BBC Mundo, 05 juin 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval