Bandeau UL

Archives

28 avril 2011

L'Accord du Pacifique impulsera l'intégration en Amérique du Sud

Type de publication : Articles

Ce jeudi à Lima (Pérou), le président péruvien Alan Garcia accueillera ses homologues du Chili, de la Colombie et du Mexique pour définir la « feuille de route », dénommée « Accord du Pacifique », qui devra asseoir les bases d'une « intégration profonde » entre ces quatre pays.

Selon le chef d’État péruvien, la création d’une zone de coopération économique et politique entre ces pays latino-américains bordés par l’océan Pacifique permettra le renforcement des échanges « dans les secteurs des biens, des services, des produits et la circulation des personnes, afin de croitre ensemble vers l'Asie et le monde ». Du côté du chef de la diplomatie péruvienne, José Antonio Garcia Belaunde, l’accord permettra aux quatre pays de « confluer dans un projet de grand avenir », qui restera désormais ouvert à d'autres pays désireux d'y adhérer.

La Colombie, le Mexique, le Chili et le Pérou possèdent le plus fort degré d’ouverture économique d’Amérique latine. Ces pays génèrent un produit intérieur brut (PIB) de 1 400 milliards U$, ce qui équivaut à 34,4 % du PIB total d’Amérique latine. Ils sont d’ailleurs responsables de la moitié du commerce extérieur de la région, à savoir 438 milliards de $ US en exportations et 418 milliards $ US en importations.

Aux yeux du ministre brésilien des Affaires étrangères, Antonio Patriota, et de la nouvelle secrétaire générale de l’Union des nations sud-américaines (Unasur), la colombienne María Emma Mejía, l’éventuel accord ne posera pas de conflit à l’intégration régionale. À l’inverse, selon celle-ci, cette initiative viendra « ajouter » et montrer « le dynamisme de la région ». Ces mots ont été réitérés par M. Patriota qui a de son côté contredit les déclarations du quotidien brésilien Folha de São Paulo, selon lesquelles l’Accord du Pacifique envisagerait la consolidation d’un « bloc libéral » en « contrepoint à l’hégémonie du Brésil » et du Marché commun du Sud (Mercosur). Par ailleurs, il est aussi estimé que la formation du groupe augmentera les chances colombiennes d’adhésion au Forum de coopération Asie-Pacifique (APEC), dont les autres trois pays sont déjà membres.

L’acte pour l’établissement de l’Accord du Pacifique sera l’un des derniers événements de cette envergure auquel participera le président péruvien Alan Garcia, puisqu’il quittera le pouvoir au mois de juillet prochain.

FKB

 

Sources:

« Brasil y Unasur descartan conflicto en creación de Acuerdo del Pacífico »,  ABC Digital, 25 avril 2011.

« Chile, Colombia, Mexico y Peru firmaran el Acuerdo del Pacifico », El Comercial, 26 avril, 2011.

« Crearán México, Colombia, Chile y Perú el Área de Integración Profunda», Milenio, 25 avril 2011.

« Perú, Colombia, Chile y México firmarán esta semana Acuerdo del Pacífico », El Observador, 24 avril 2011.

« Sellarán Colombia, México, Perú y Chile alianza comercial », SDP noticias, 24 avril 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval