Bandeau UL

Archives

7 juin 2012

Assemblée générale de l'OÉA : les conflits bilatéraux relèguent au second plan l'agenda officiel

Type de publication : Articles

L’Organisation des États américains (OÉA) a conclu ce mercredi à Tiquipaya, en Bolivie, sa 42e Assemblée générale. Alors que ce forum se voulait une opportunité pour discuter de la sécurité alimentaire et du sort des 53 millions de personnes qui souffrent de la faim sur le continent, le thème principal fut relégué au second plan par des enjeux de réformes et des conflits bilatéraux.

La très attendue Déclaration de Cochabamba, qui fut approuvée en session plénière par les représentants et les ministres des Affaires étrangères des pays présents, a incorporé parmi ses éléments la proposition bolivienne de « sécurité alimentaire en toute souveraineté », une question qui a généré des divisions comme le démontrent les questionnements et les réserves émis par certains pays.

L’initiative se sera finalement mérité l’appui de la majorité des pays membres de l’OÉA, à l’exception du Chili, qui a manifesté ses objections au concept de sécurité alimentaire souveraine, qui semble mettre sur un même pied d’égalité l’agro-industrie, les petits et moyens producteurs ainsi que l’agriculture familiale devant les marchés internationaux.

Ce thème fut seulement l’une des questions sensibles abordées par les délégués, puisque les discussions entourant le différend maritime entre la Bolivie et le Chili, la dénonciation du Costa Rica contre le Nicaragua dans un litige frontalier, la demande d’appui de l’Argentine dans le conflit des îles Malouines et la demande de renonciation par quatre pays au Traité interaméricain d’assistance réciproque (TIAR), aussi connu sous le nom de traité de Rio, ont également tôt fait de polariser les discussions.

Le secrétaire général de l’OÉA, M. José Miguel Insulza, a souligné que l’assemblée générale qui s’est clôturée dans le département bolivien de Cochabamba a confirmé que le système interaméricain continuait de constituer « le forum politique » par lequel les gouvernements de la région expriment leurs revendications. Le Guatemala fut sélectionné pour être l’hôte de la prochaine Assemblée générale, qui se réalisera du 4 au 6 juin 2013 dans la ville historique d’Antigua.

JM

 

Sources :

« Al final, reforma fue el tema de la cumbre », Listin Diario/EFE, 6 juin 2012 

« Cerró la cumbre de la OEA con los conflictos bilaterales como protagonistas », Los Andes/Telam, 6 juin 2012

« Insulza cree que la cumbre de Cochabamba "ratifica" a la OEA como el "foro político" de la région », Terra, 6 juin 2012

Roque Cayoja, Mario, « OEA: la Asamblea concluyó sin "refundación" », Infobae/DPA, 6 juin 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval