Bandeau UL

Archives

12 mai 2011

CEPALC : augmentation considérable des IDE en Amérique latine et les Caraïbes

Type de publication : Articles

Selon un rapport de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), présenté jeudi dernier dans la capitale mexicaine, la région de l’Amérique latine et les Caraïbes (ALC) est celle où l’augmentation des investissements directs étrangers (IDE) a été la plus importante pour l’année 2010. Tel que l’a expliqué Alicia Barcena, secrétaire exécutive de la CEPALC, les IDE en ALC ont augmenté de 40 % entre 2009 et 2010, passant ainsi de 80,2 à 113 milliards de $ US pour ces deux années respectives. Il s’agit là d’une augmentation considérable relativement aux autres pays du monde : au cours de l’année 2010, les IDE ont diminué de 7 % dans les pays développés alors qu’ils n’ont augmenté que de 10 % dans les pays en développement.

Selon les dires de la secrétaire Barcena, les IDE en ALC devraient croitre d’un autre 15 à 20 % durant l’année 2011. À son avis, ces chiffres sont le reflet de « l’insertion croissante de l’ALC dans le processus de globalisation économique ». La secrétaire de la CEPALC a aussi précisé que parmi les facteurs qui ont rendu possible cette croissance des IDE en ALC pour 2010, on retrouve la meilleure croissance des économies développées ainsi que le dynamisme de certaines économies émergentes.

Le Brésil et le Mexique sont les pays qui ont reçu la plus grande part des IDE de la région avec 58 % du montant total. Viennent ensuite le Chili, le Pérou, la Colombie, l’Argentine, le Panama, l’Uruguay puis la République dominicaine. Le rapport de la CEPALC révèle que la Chine, avec des apports d’environ 15 milliards de $ US, a été le troisième pays à investir en ALC au cours de l’année 2010 et que plus de 90 % des IDE chinois dans la région ont été faits dans le secteur de l’extraction des ressources naturelles. En effet, ce secteur d’activité continue d’attirer la majorité des IDE en ALC, conjointement avec les secteurs manufacturiers et des services. Ce sont toutefois les États-Unis qui occupent le premier rang en matière d’IDE dans la région. Ils sont immédiatement suivis par la Hollande, alors que le Canada et l’Espagne occupent la quatrième et la cinquième position. Les compagnies latino-américaines, pour leur part, ont investi un « chiffre historique » de 43,1 milliards de $ US à l’étranger.

GC

 

Sources :

Juan Pablo Arias, « Crece flujo de inversiones a la region »,La Nacion, 8 mai 2011

«113 000 millones de inversión en América Latina », El Comercio (Équateur), 5 mai 2011

« Cepal: Inversión extranjera aumenta considerablemente en América Latina y el Caribe », TeleSUR, 5 mai 2011

« IED crece en Latinoamérica, China asoma la nariz y traslatinas ganan poderío », EFE, 4 mai 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval