Bandeau UL

Archives

20 octobre 2011

Les États-Unis ratifient les accords commerciaux avec la Colombie et le Panama

Type de publication : Articles

Les États-Unis veulent s’impliquer davantage en Amérique latine. Cette annonce a été faite par la Maison-Blanche après le Congrès américain ait ratifié les accords bilatéraux de libre-échange avec la Colombie et le Panama. Un troisième accord, avec la Corée du Sud, a également été approuvé.

À l’issue d’un événement à la Chambre américaine de commerce sur les perspectives économiques de l’Amérique latine, le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OÉA) a tenu à souligner la portée positive de cette volonté de Washington. « C’est un signe positif, tant économiquement que politiquement », a-t-il annoncé. Le chef de l’OÉA s’est également réjoui de l’adoption des traités commerciaux par le Congrès américain après des années de blocage. Ces traités avaient été initialement signés par l’ancien président américain, Georges W. Bush, en 2006 (Colombie) et en 2007 (Panama et Corée du Sud), mais ne les avaient pas ratifiés. Ce vendredi, le président américain Barack Obama paraphera ces documents lors d’une cérémonie organisée à cet effet.

D’après la Maison-Blanche, ces trois accords augmenteront les exportations américaines « de façon significative », soutiendront des dizaines de milliers d’emplois et protègeront les droits syndicaux, l’environnement et la propriété intellectuelle. Avec l’entrée en vigueur de ces accords, la Colombie et le Panama profiteront automatiquement des bénéfices prévus dans l’Accord commercial préférentiel andin pour l’éradication de la drogue (ATPDEA) qui avait pris fin en février 2011. Depuis 1991, l’ATPDEA accorde des taux préférentiels aux exportations des pays andins vers les États-Unis à condition que ces derniers intensifient leurs efforts dans la lutte contre le narcotrafic.

Aux yeux du titulaire de l’OÉA, la promotion du commerce dans la région est bienvenue, car elle élimine les barrières commerciales, relie les pays, crée des emplois et stimule la connaissance et le respect entre les peuples des Amériques. M. Insulza défend cette vision, même si des critiques au libre-échange la qualifient de source d’inégalités. Pour lui, le problème des inégalités en Amérique latine est plutôt relié à la mauvaise distribution des bénéfices au sein des États.

Jusqu’à présent, les États-Unis ont signé des accords de libre-échange en Amérique latine avec le Mexique, la République dominicaine, le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua, le Chili, le Pérou, et la Colombie et le Panama.

FKB

 

Sources:

« Insulza dice que TLC de EE.UU. con Colombia y Panamá ayudarán a tender puentes », EFE, 13 oct 2011.

« Insulza: TLCs muestran que EEUU quiere involucrarse más con América Latina », AFP, 17 oct 2011.

« Obama promulgará TLC con Colombia, Panamá y Corea del Sur el viernes », EFE, 18 oct 2011.

« Saluda OEA extensión de preferencias arancelarias por parte de EUA », Notimex, 13 oct 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval