Bandeau UL

Archives

10 novembre 2011

Les États-Unis et le Salvador signent une entente de partenariat pour la croissance

Type de publication : Articles

Les gouvernements américain et salvadorien ont paraphé l’entente de « Partenariat pour la croissance » jeudi dernier. Le but de ce partenariat, en vigueur pour cinq ans, est de renforcer la coopération dans les domaines du commerce, du développement et des investissements. L’entente a été signée au palais présidentiel de San Salvador par le secrétaire d’État adjoint aux affaires économiques, énergétiques et commerciales, José Fernández, et le secrétaire technique de la présidence du Salvador, Alexander Segovia.

M. Fernández rappelle que cette signature représente «  l’aboutissement de plusieurs mois de travail » et qu’elle est la preuve irréfutable que des changements majeurs sont attendus. Il explique par ailleurs que le projet vise à éliminer les deux principaux problèmes du Salvador qui nuisent à l’investissement étranger, comme le climat d’insécurité lié à la délinquance et la faible productivité du secteur commercial.

Le président salvadorien, Mauricio Funes, considère que « ce partenariat est une forme de coopération sans précédent entre les deux nations puisqu’il est basé sur une analyse rigoureuse des restrictions qui entravent les investissements privés et la croissance économique du pays ». « Dans cet accord, il n’y a pas de donneur, mais plutôt des acteurs dynamiques cherchant à atteindre une croissance inclusive entre des partenaires stratégiques », a-t-il ajouté.

Le président Funes estime que cette entente est un geste de solidarité de la part des États-Unis dont les Salvadoriens peuvent s’enorgueillir puisque leur pays est le seul de la région à en profiter.

Le « Partenariat pour la croissance » avait été approuvé et entériné par les dirigeants salvadorien et américain lors de la visite du président américain Barack Obama au Salvador en mars dernier. Il s’agit d’une initiative des États-Unis mise en branle pour aider les pays en voie de développement et qui ne compte que quatre créanciers : le Ghana, la Tanzanie, les Philippines et le Salvador.

SD

 

Sources :

Labrador, Gabriel, « EUA se asocia con El Salvador para combatir la inseguridad y reflotar la economía », El Faro, 5 novembre 2011

« EEUU y Salvador firman pacto de asocio para el crecimiento », Ansa, 3 novembre 2011

Melara, Gabriela, « El Salvador y EUA ya tienen un Asocio para el Crecimiento », La Prensa Grafica, 3 novembre 2011

Velasco, Sury, Fátima Kiste et Daniel Trujillo, « País firma asocio por el crecimiento con EE.UU. », El Mundo, 4 novembre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval