Bandeau UL

Archives

19 janvier 2012

La sécheresse menace les récoltes dans le Cône sud

Type de publication : Articles

Depuis novembre dernier, la chaleur et le manque de précipitations qui affectent la région préoccupent de façon particulière les gouvernements du Cône sud. La sécheresse qui en résulte laisse présager d’importantes pertes de récoltes, sans compter la situation alimentaire qui s’avère déjà précaire dans plusieurs régions touchées par ce que plusieurs qualifient déjà de « crise ».

D’après les informations divulguées par le périodique argentin Matutino, une analyse statistique réalisée par la Confédération des associations rurales de Buenos Aires et de La Pampa prévoit une perte de production dans les cultures de maïs et de soja de l’ordre de 9,5 millions de tonnes. Dans la province de Buenos Aires, ce volume représenterait une perte économique équivalant à 3 275, 76 millions de $ US, incluant les pertes de revenus pour les producteurs, celles des droits d’exportation pour l’État national et des services rendus au moment de la récolte. Le périodique La Nación rapporte que l’Argentine examinerait actuellement la possibilité d’accorder plus d’avantages fiscaux et de crédits d’impôt aux producteurs les plus vulnérables.

Du côté du Paraguay, le président Fernando Lugo a déclaré ce mardi une situation d’urgence alimentaire de 90 jours pour les communautés paysannes et indigènes les plus affectées par la sécheresse. Cette disposition autorise le gouvernement à adopter des mesures administratives et financières afin de donner une réponse immédiate aux problèmes de la production à des fins alimentaires. Le décret signé par le président et diffusé par le bureau de presse du gouvernement stipule que l’aide gouvernementale s’adresse uniquement aux familles pratiquant l’agriculture de subsistance. Le ministre de l’Agriculture du pays a informé que les pertes dans la production agricole oscilleraient entre 40 % et 60 % et que les plus à risque seraient les petits producteurs paysans et indigènes recensés dans près de 26 000 communautés.

Les plus grands producteurs de cultures mécanisées de soja, de blé, de maïs, de tournesol ou de sésame ayant été exclus de cette mesure, les prévisions de la production de certaines denrées d’exportation comme le maïs sont revues à la baisse sur les marchés boursiers où, depuis décembre 2011, on observe de fortes augmentations dans les cours du maïs et du soja (+13 % et +11 % respectivement sur les titres transigés à Chicago).

JM

 

Sources :

« El Congreso paraguayo pide declarar la emergencia alimentaria ante grave sequía », ABC/EFE, 18 janvier 2012

« Maïs : En Argentine, la sécheresse impacte les prévisions de récoltes de maïs », Zone bourse, 18 janvier 2012

« Paraguay no puede usar donación europea por descanso del Congreso », Univision noticias/The Associated Press, 18 janvier 2012

« Pérdidas y alarma en la región por sequía », El Observador/The Associated Press, 18 janvier 2012

« Satisface a campesinos paraguayos alcance de decreto sobre emergencia », Prensa Latina, 18 janvier 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval