Bandeau UL

Archives

22 avril 2012

Sommet des Amériques. Le président Obama s'oppose à la légalisation des drogues

Type de publication : Articles

Lors du sixième Sommet des Amériques qui s’est tenu les 14 et 15 avril derniers dans la ville colombienne de Carthagène, le président américain, Barack Obama, a rappelé son opposition à la légalisation des drogues dans les Amériques.

Cette idée de dépénaliser la consommation de drogues a été lancée en début d’année par des dirigeants d’Amérique centrale, notamment par le président du Guatemala, Otto Pérez Molina. Même s’il s’est dit favorable à une discussion sur la politique de lutte antidrogue actuelle, le président Obama a déclaré que cette légalisation ne constitue pas « la réponse appropriée » pour lutter contre le narcotrafic dans la région. Il a prôné une plus grande coopération entre les États pour lutter contre la consommation et contre les cartels qui sévissent dans les Amériques, en particulier au Mexique et en Amérique centrale.

Le président américain a aussi souligné que son pays allait prendre ses responsabilités dans la lutte contre le narcotrafic et contre les violences qui s’y rapportent et il a annoncé que Washington allait soutenir « la stratégie de sécurité régionale » des pays d’Amérique centrale avec une aide de 130 millions US $ cette année. Le président colombien, Juan Manuel Santos, a quant à lui rappelé l’importance d’explorer d’autres pistes pour lutter contre le trafic de drogues au vu des résultats insuffisants de la politique de répression de ces quarante dernières années. Il a souligné que l’Organisation des États américains (OEA), en collaboration avec des experts, se penchera sur les diverses solutions possibles dans la lutte antidrogue.

Cette opposition de la Maison-Blanche semble avoir évolué depuis le sommet de Carthagène, au vu de la nouvelle stratégie américaine de lutte contre les drogues dévoilée ce mardi et qui considère les toxicomanes comme des malades. Pour Gil Kerlikowske, directeur du Centre national du contrôle de la drogue, cette nouvelle stratégie est une voie médiane entre la légalisation et la politique répressive dans lutte contre les drogues.

Washington a aussi annoncé qu’il soutiendra davantage « l’initiative Mérida », un programme d’aide financière adressé au Mexique et aux pays d’Amérique centrale pour lutter contre le narcotrafic. Les États-Unis sont le plus grand consommateur mondial de drogues. En 2010, près de 1 900 tonnes de cannabis ont été saisies aux États-Unis selon l’Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS).

MLS

 

Sources

« Para Obama, la legalización de las drogas no es la respuesta » BBC Mundo, 15 avril 2012.

« Obama dice no a la legalización de las drogas, pero ¿es eso lo que pide América Latina? » BBC Mundo, 14 avril 2012 « Presidente de EE.UU. se opone a legalización de drogas » Prensa Latina, 15 avril 2012.

« Obama rehúsa legalizar la droga para reducir el narcotráfico y la violencia de los cárteles » Europa Press, 15 avril 2012. « Comienza el debate sobre las drogas » El Espectador, 14 avril 2012.

« Obama réaffirme son désir d'un partenariat équitable entre les Etats-Unis et l'Amérique latine » French News, 15 avril2012.

« Nueva política antidrogas en EE.UU. tratará a los adictos como enfermos » Semana, 17 avril 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval