Bandeau UL

Archives

23 février 2012

L'ONU dénonce les mauvaises conditions carcérales en Amérique latine

Type de publication : Articles

Suite à l’incendie qui a couté mercredi dernier la vie à plus de 350 personnes dans un pénitencier à Comayagua, au centre du Honduras, la Haut commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, a exprimé ses préoccupations sur l’état des prisons en Amérique latine et a appelé les gouvernements à prendre des mesures urgentes afin d’éviter des tragédies similaires dans l’avenir.

Les conditions pénitentiaires en Amérique latine ont été qualifiées de critiques à diverses occasions dans les rapports publiés par l’Organisation des Nations unies. À cet effet, Mme Pillay met en relief la vague de violence qui, au cours des dernières semaines, aurait provoqué de nombreuses pertes de vies en Uruguay, en Argentine, au Venezuela et au Chili.

Le 27 janvier dernier, un détenu aurait ainsi perdu la vie à la suite de blessures causées par une altercation avec un autre détenu dans la prison de Capayán, au nord de l’Argentine. Au Chili, au cours de la même semaine, un détenu de 25 ans aurait reçu un tir à la tête après avoir tenté de s’enfuir de la prison de Talagante, près de Santiago, ce qui occasionné par la suite des émeutes dans l’établissement. En janvier 2011, cinq jeunes détenus auraient également péri et plusieurs autres auraient été blessés dans un incendie qui se serait déclaré dans un centre de détention juvénile au Panama, rappelle-t-elle.

Parmi les problèmes endémiques qui caractérisent les milieux carcéraux de la région, Mme Pillay souligne la surpopulation des établissements pénitenciers, le manque d’accès aux services de base tels l’espace, l’eau potable, l’alimentation et les soins médicaux ainsi que les piètres conditions sanitaires et d’hygiène.

L’entassement et la surpopulation dans les prisons posent un obstacle d’autant plus important lorsqu’il s’agit de gérer des incidents comme l’incendie d’origine accidentelle qui a eu lieu la semaine dernière dans le pénitencier hondurien de Comayagua. Alors que l’établissement pénitencier possède une capacité d’hébergement prévue pour 500 individus, elle en contenait près de 800 lors que les flammes se sont propagées.

Pour la Haut commissaire, tous les États devraient s’assurer que les conditions de détention respectent les normes internationales relatives aux droits humains. Les mesures adoptées devraient inclure notamment l’établissement de mécanismes impartiaux d’inspection des lieux de détention.

JM

 

Sources :

« Comayagua revela la falta de inversión en cárceles de América Latina », Univision, 16 février 2012

« Critica ONU mal estado de cárceles en América Latina », Informador, 17 février 2012

« La ONU critica las cárceles de América Latina », Infobae, 18 février 2012

Velfu, Kristina, « Alarmante, situación de cárceles en LA: OEA y ONU », W Radio, 20 février 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval