Bandeau UL

Archives

5 avril 2012

L'Amérique latine est appelée à se mobiliser contre les mines antipersonnel

Type de publication : Articles

La Journée internationale de la sensibilisation au problème des mines et de l’assistance à la lutte contre les mines proclamée par l’Organisation des Nations unies (ONU) a permis, ce mercredi 4 avril, d’attirer l’attention sur cette problématique qui est encore aujourd’hui une menace pour le développement en Amérique du Sud. Dans la région, le Salvador, le Nicaragua, le Pérou et la Colombie figurent parmi les pays les plus affectés par ce type d’explosifs.

D’après l’Observatoire sur les mines antipersonnel, la Colombie affiche le deuxième plus haut taux de victimes de ce type d’artefact à l’échelle mondiale, juste derrière l’Afghanistan. Depuis 1990, les explosions de mines antipersonnel auraient causé dans ce pays près de 2 030 décès et 7 616 blessés et amputés.

Ce mercredi, des centaines de citoyens se sont réunis dans le centre historique de Bogota pour rendre hommage aux victimes et prendre part à des ateliers de sensibilisation visant à reconnaître les mines et à se familiariser avec ses dangers. Une cérémonie en hommage aux militaires, aux policiers et aux civils affectés par les mines a également eu lieu dans un centre commercial. Dans les rues, plusieurs passants ont pour l’occasion retroussé leur bas de pantalon, en guise de solidarité aux survivants. 

La campagne « prête ta jambe », qui mobilise des centaines d’organisations dans près de 138 pays, aura permis de faire connaître divers témoignages et vidéos, qui furent diffusés à grande échelle dans la presse écrite ainsi que par les radios et les chaînes de télévision locales. On estime à 100 000 le nombre de mines toujours enfouies en Colombie, malgré les campagnes d’éradication qui ont lieu dans ce pays andin.

À l’échelle mondiale, les mines sont prohibées depuis 1999 en vertu de la Convention d’Ottawa sur l'interdiction des mines antipersonnel, ratifiée par 150 pays. Selon les calculs menés par divers organismes indépendants, il y aurait néanmoins près de 110 millions de mines toujours actives réparties dans plus d’une soixantaine de pays.

JM

 

Sources :

« Colombia conmemoró Día Internacional contra Minas; es el segundo país afectado », El Comercio, 4 avril 2012

« Colombia recuerda a 9.755 víctimas de minas antipersonas », El Pais/EFE, 4 avril 2012 

« El Papa insta "a la humanidad" a liberarse de las minas antipersonas », Univision noticias/AFP, 4 avril 2012

« Journée internationale de la sensibilisation au problème des mines et de l’assistance à la lutte antimines »,Département de l'information de l’Organisation des Nations unies, avril 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval