Bandeau UL

Archives

13 octobre 2011

L'ALBA à la capitale syrienne pour soutenir le gouvernement de Bachar al-Assad

Type de publication : Articles

L’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) ne restera pas « les bras croisés » dans son soutien au gouvernement du président syrien, Bachar al-Assad, et pourrait prendre « des mesures strictes » contre les pays qui reconnaîtront la coalition de l’opposition, le Conseil national syrien (CNS). Cette annonce a été effectuée dimanche dernier lors d’une visite des représentants de la Bolivie, de Cuba, de l’Équateur, du Nicaragua et du Venezuela à Damas (Syrie) avec en tête les ministres vénézuélien et cubain des Affaires étrangères, Nicolas Maduro et Bruno Rodriguez. Les représentants latino-américains ont rencontré M. Assad et son ministre des Affaires étrangères, Walid al-Muallem, afin de trouver « une solution pacifique au conflit interne ».

À cette occasion, le chef de la diplomatie vénézuélienne a réitéré la solidarité du bloc de gauche avec la Syrie auprès de « toutes les instances internationales, en commençant par l’Organisation des Nations Unies (ONU) ». Il a également repoussé toutes les formes d’interventionnisme des puissances occidentales dans les affaires internes du pays, en souhaitant une « solution syrienne » de dialogue de paix au conflit.

Le respect à l’autodétermination du peuple syrien a d’ailleurs été évoqué par le ministre cubain pour qui le Conseil de sécurité de l’ONU devrait se conformer à son mandat. Il a d’ailleurs lancé un appel à l’Assemblée générale de l’ONU et au Mouvement des pays non-alignés pour qu’ils manifestent leur appui au peuple syrien. Maria Rubiales, ambassadrice du Nicaragua auprès de l’ONU, a ajouté qu’une « agression contre la Syrie est une attaque contre l’ALBA, contre les peuples du Sud ».

Le chef de la diplomatie syrienne a quant à lui souligné les liens serrés qui existent entre son pays et l’ALBA. D’après Walid al-Muallem, la visite de ses alliés latino-américains n’a fait que renforcer l’ampleur de cette solidarité. 

Le 2 octobre dernier, l’opposition syrienne s’est unie autour du CNS pour tenter faire chuter le régime du président Bachar el-Assad. Malgré ses déclarations contre le Conseil, qu’il qualifie d’« illégal », Walid Al-Mualem a invité le mouvement d’opposition syrienne « à devenir un partenaire du dialogue dans la construction de la Syrie ».  

FKB

 

Sources:

« Consejo Político de la Alba se reúne con Presidente Bashar Al Assad », Venezolana de Televisión, 9 oct 2011.

« Delegación del ALBA viaja a Damasco en apoyo a gobierno sirio », AP, 9 oct 2011.

« La ALBA no se quedará de "brazos cruzados" en su apoyo al régimen sirio », EFE, 9 oct 2011.

« Syrie : le CNS n'a pas l'intention d'être un gouvernement bis », Reuteurs, 10 oct 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval