Bandeau UL

Archives

8 décembre 2011

CELAC : un nouveau bloc régional latino-américain voit le jour

Type de publication : Articles

Les présidents et les hauts fonctionnaires des gouvernements de 33 pays d’Amérique latine et des Caraïbes ont participé au sommet fondateur de la Communauté des États latino-américains et des Caraïbes (CELAC) vendredi et samedi dernier à Caracas. Lors de cette rencontre, ils se sont engagés à stimuler l’intégration pour renforcer la démocratie et à prendre des moyens qui se résument principalement à la promotion des  industries locales et du commerce régional, afin de se prémunir de la crise économique mondiale.

La Déclaration de Caracas, qui a été approuvée à l’unanimité, a formalisé ces engagements. Le Plan d’action de Caracas 2012 et le transfert de la présidence au Chili pour l’année à venir ont également été entérinés lors du sommet. « Je suis convaincu qu’il s’agit de la décennie de l’Amérique latine, c’est pourquoi nous devons hâter le pas vers l’intégration », a affirmé le président mexicain, Felipe Calderón.

La création de ce nouveau bloc a commencé à prendre forme lors du premier Sommet sur l’intégration et le développement de l’Amérique latine et des Caraïbes (CALC) au Brésil en 2008. « Cette intégration n’est ni contre l’Organisation des États américains (OÉA), ni contre les sommets ibéro-américains. Il s’agit plutôt d’une initiative en faveur de l’Amérique latine et des Caraïbes », a assuré le président colombien, Juan Manuel Santos.

Le sous-secrétaire brésilien aux Affaires de l’Amérique du Sud et des Caraïbes a abondé dans le même sens en affirmant que la CELAC ne se positionnait pas contre l’OÉA et que sa préoccupation principale était plutôt de travailler pour la région.

Au contraire, le président vénézuélien Hugo Chávez a soutenu que « l’OÉA était un vieil espace manipulé et dominé par les États-Unis alors la CELAC naissait avec un esprit nouveau et était un outil d’intégration politique, économique et social ». La CELAC, contrairement à l’OÉA, exclut les États-Unis et le Canada de son organisation.

Le président péruvien Ollanta Humala, la présidente costaricaine Laura Chinchilla et le président salvadorien Mauricio Funes étaient absents lors du sommet.

SD


Sources :

« Concluye historica cumbre en Caracas », Ansa latina, 3 décembre 2011
« Nace la Celac, un nuevo bloque américano impulsado por Hugo Chávez », La Nación, 3 décembre 2011

« La Declaración de Caracas, resultado de la CELAC », Univision, 3 décembre 2011

Vargas, Andreína, « Celac apuesta a la integración para evitar crisis económica », El Tiempo, 4 décembre 2011

« La cumbre de CELAC vota por declaratoria », El Día (République dominicaine), 4 décembre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval