Bandeau UL

Archives

9 février 2012

XIe Sommet de l'ALBA: élargissement et approfondissement de l'organisation

Type de publication : Articles

En plus d’accueillir de nouveaux membres, les gouvernements de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) ont resserré, au cours de la fin de semaine dernière, leur alliance politique et économique lors du XIe sommet du bloc régional. Ainsi, les pays de l’ALBA ont décidé de renforcer la structure de l’organisation par la création de commissions dédiées à la politique économique et sociale ainsi que par la mise sur pied d’un secrétariat exécutif dont le siège sera situé à Caracas, au Venezuela.

En outre, le Suriname et Sainte-Lucie ont entamé le processus leur permettant de devenir des membres permanents de l’Alliance, un processus qu’Haïti vient de compléter. « Nous sommes passés de trois à six membres de la Communauté des États des Caraïbes (Caricom) à faire partie de l’ALBA. Cela représente plus de la moitié de la population (de la Caricom) », a relevé le premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Ralph Gonsalves.

Au plan économique, le vice-président de la section vénézuélienne du Parlement latino-américain, Rodrigo Cabezas, a expliqué que l’ALBA envisage de former une zone économique commune qui s’appuiera sur « la complémentarité et la coordination des politiques macroéconomiques ». L’utilisation du Système de compensation régionale unique (Sucre) et l’autonomisation de la Banque de l’ALBA (BALBA) font partie des outils que l’Alliance devra renforcer afin de favoriser une telle convergence économique. Dans cette optique, le président vénézuélien, Hugo Chávez, a proposé à ses homologues d’allouer 1 % de leurs réserves à l’institution financière de l’organisation. Le président de la Banque centrale du Nicaragua, Antenor Rosales, a prévenu qu’il étudiera la solidité de la BALBA avant d’y investir une telle proportion de ses réserves.

Par ailleurs, les membres de l’ALBA se sont prononcés sur des questions de souveraineté. Ils ont approuvé une déclaration spéciale concernant le droit inaliénable du peuple de Puerto Rico à son autodétermination et à sa pleine indépendance. Ils ont également donné leur appui officiel à l’Argentine concernant son différend avec le Royaume-Uni sur la souveraineté des îles Malouines. Cette question « n’est pas seulement argentine, elle nous appartient à tous », a précisé le président Chávez.

SD

 

Sources :

« Presidentes de ALBA respaldan a Argentina por Malvinas », Ansa, 5 février 2012

« Alba culmina XI cumbre adhesión de miembros especiales y énfasis en defender la    soberanía », avn, 5 février 2012

« La Alba ante el reto de ampliarse y cumplir nuevos objetivos económicos », EFE, 6 février 2012

« Cumbre del ALBA cierra con nuevas adhesiones », El Nuevo Diario, 6 février 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval