Bandeau UL

Archives

23 février 2012

Les changements climatiques et la crise alimentaire seront parmi les priorités du G20

Type de publication : Articles

En début de semaine, le Mexique fut l’hôte d’une rencontre informelle entre les ministres des Affaires étrangères et les diplomates du Groupe des 20 (G20). La rencontre de deux jours, tenue à partir de dimanche dans une station balnéaire au nord-ouest du pays, fut l’occasion pour les fonctionnaires de réaliser un « exercice de réflexion » sur les thèmes généraux de gouvernance mondiale et d’analyser les façons de rendre plus efficace le multilatéralisme en prévision du septième sommet du G20 qui aura lieu en juin prochain.

Dans son message à l’attention des économies les plus puissantes du globe, le président mexicain Felipe Calderón a mis en relief plusieurs thèmes qui devraient selon lui être pris en considération lors du prochain sommet. Ceux-ci concernent notamment la stabilité économique et la croissance, le renforcement des institutions financières internationales, l’amélioration des systèmes financiers, la sécurité alimentaire ainsi que la croissance verte.

Le président Calderón estime que le G20 doit contribuer à mitiger la volatilité des prix des aliments et garantir la sécurité alimentaire pour les plus démunis. Selon lui, le problème de la sécurité alimentaire doit être abordé de façon prioritaire, considérant que des millions de personnes destinent plus de la moitié de leur revenu à l’achat d’aliments dont les prix ont presque doublé au cours de la dernière décennie.

La ministre des Affaires étrangères du Mexique, Mme Patricia Espinoza, a pour sa part signalé qu’il s’agissait de la première rencontre indépendante du G20 à l’extérieur du sommet des chefs d’État et des gouvernements. La ministre a déclaré que le dialogue direct entre les fonctionnaires aura permis de surmonter quelques-uns des obstacles qui ont ralenti les négociations internationales dans le passé. Faisant état de la « complexité de l’interaction entre les intérêts nationaux et les défis globaux », Mme Espinoza a également souligné les avantages d’un groupe de négociation maintenu dans un format « relativement petit ».

La réunion de Los Cabos sera suivie la fin de semaine prochaine par une rencontre des ministres des Finances et des Banques centrales du G20 à Mexico, qui abordera les solutions pour limiter l’impact de la crise de la dette européenne.

JM

 

Sources :

« Cambio climático y crisis alimentaria, prioridades del G20 », Univision noticias, 19 février 2012

De Gracia, Agustín, « Cierre del G20 en Los Cabos »,  El Diario/EFE, 20 février 2012

Melgar, Ivonne, « La seguridad alimentaria, tema en el G20: Calderón », Excelsior, 21 février 2012

« Reunion de cancilleres de G-20, multilateralismo », Ansa latina, 18 février 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval