Bandeau UL

Archives

23 février 2011

L'Amérique centrale veut prioriser l'éducation

Type de publication : Articles

Vendredi dernier dans la capitale salvadorienne, les vice-présidents des pays d’Amérique centrale et de la République dominicaine ont proposé d’augmenter progressivement les investissements en éducation afin qu’ils en viennent à représenter un minimum de 5,5 % du produit intérieur brut (PIB) des États de la région à partir de 2015. Ils ont également encouragé les gouvernements de la région à allouer un budget équivalant à 1 % de leur PIB pour faciliter l’accès de leur population à la science, la technologie et l’innovation. Ce sont les ministres de l’Éducation de chaque pays qui seront responsables de donner suite à ces engagements qui visent à améliorer l’accès et la qualité de l’éducation.

Les vice-présidents se sont aussi engagés à redoubler d’efforts pour améliorer la formation des enseignants, diminuer le décrochage scolaire et éradiquer les pires formes du travail infantile dans la région d’ici à 2015. Selon les chiffres divulgués lors de la réunion, deux millions d’enfants dans la région seraient obligés à travailler, parfois au péril de leur vie, à cause des conditions de pauvreté dans lesquelles ils vivent.

Les vice-présidents croient donc que l’éducation est l’un des piliers fondamentaux pour sortir les pays de la misère. Pour se donner les moyens de réaliser ces investissements, les vice-présidents ont recommandé à leurs gouvernements d’augmenter leurs recettes fiscales en taxant davantage les entreprises privées.

Les vice-présidents qui se sont engagés à respecter cet accord son Rafael Espada (Guatemala), Jaime Morales Carazo (Nicaragua), Alfio Piva Messen (Costa Rica), Juan Carlos Varela (Panama), Rafael Albuquerque (République dominicaine), Salvador Sanchez Ceren (Salvador), de même Victor Hugo Barnica (Honduras). Ce dernier a d’ailleurs affirmé que son pays avait « la foi et la confiance » de réintégrer l’Organisation des États américains (OEA) au cours du mois de juin et d’ainsi recevoir de l’aide financière pour subventionner les secteurs de l’éducation, des sciences et des technologies. 

GC

 

Sources :

« Buscarán 5.5% del PIB para educación », La Prensa (Salvador), 19 février 2011

« Foro de Vicepresidentes concentró atención esta semana en El Salvador », PL, 19 février 2011

« Proponen 5.5% del PIB para educación », El Mundo, 18 février 2011

« Vicepresidentes centroamericanos promoverán destinar 5,5 por ciento del PIB a la educación », EFE, 18 février 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval