Bandeau UL

Archives

12 janvier 2012

Le Costa Rica accuse la Cour centraméricaine de Justice de servir les intérêts du Nicaragua

Type de publication : Articles

Le ministre costaricain des Affaires étrangères, Enrique Castillo, a rappelé que son pays ne reconnait pas la juridiction de la Cour centraméricaine de Justice (CCJ) et a dénoncé la « politisation » de celle-ci.

« La CCJ, dont le Costa Rica ne reconnaît ni n’accepte la juridiction et la compétence […], tente de nouveau de s’imposer en s’arrogeant des pouvoirs qu’elle ne détient pas », a affirmé Enrique Castillo dans un commentaire publié dans le quotidien La Nación la fin de semaine dernière. Le ministre a ajouté que la Cour agit de la sorte afin de « servir les intérêts du gouvernement nicaraguayen qui s’oppose à un projet costaricain et afin de poursuivre sa quête de pouvoir et de légitimité ».

Ces déclarations font suite à la décision de la CCJ du 19 décembre dernier d’accepter une plainte déposée contre le Costa Rica par des groupes environnementalistes nicaraguayens. Ces derniers dénoncent les dommages engendrés par la construction d’une route de plus de 120 kilomètres sur la rive costaricaine du Río San Juan, un fleuve situé à la frontière des deux pays. Cette affaire a également été portée à l’attention de la Cour internationale de Justice (CIJ). Le gouvernement costaricain a expliqué que cette route est essentielle au développement d’une vingtaine de communautés.

Le ministre costaricain a également soutenu que la CCJ « menace l’intégrité du Système d’intégration centraméricain (SICA) et ses objectifs louables ».

Pour sa part, le président de la CCJ, Francisco Darío Lobo, a rejeté les critiques d’Enrique Castillo et a rappelé que le Costa Rica a déjà reconnu lors de jugements antérieurs la compétence de la Cour. Il a par ailleurs confirmé qu’une visite sera effectuée ce jeudi afin de mesurer les dégâts occasionnés par les actions du Costa Rica sur l’écosystème du Río San Juan et qu’une sentence sera prononcée sur cette question au début du mois de février.

Ce différend s’ajoute aux tensions qu’entretiennent les deux pays depuis plus d’un an. En octobre 2010, le Costa Rica a déposé une requête auprès de la CIJ afin de dénoncer l’incursion civile et militaire nicaraguayenne sur son territoire et les dommages écologiques causés par le dragage du Río San Juan.

SD

 

Sources :

« Costa Rica asegura la Corte Centroamericana está politizada a favor de Nicaragua », EFE, 7 janvier 2012

« CCJ dictará sentencia en demanda contra Costa Rica en febrero », El País (Costa Rica), 7 janvier 2012

Meléndez, José, « Crisis entre Costa Rica y Nicaragua se agrava », El Universal, 8 janvier 2012

Pérez, Arien, « Presidente de la CCJ rechaza declaraciones del canciller tico », El Nuevo Diario, 9 janvier 2012

« Tribunal centroamericano constará in situ daños a río de Nicaragua », Prensa Latina, 10 janvier 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval