Bandeau UL

Archives

24 mars 2011

Le Brésil réaffirme l'importance du Mercosur

Type de publication : Articles

Vingt ans après la signature du Traité d’Asunción – qui a donné naissance au Marché commun du Sud (Mercosur) le 26 mars 1991 – le ministre des Affaires étrangères du Brésil, Antonio Patriota, a tenu à rappeler l’importance centrale qu’avait l’Amérique du Sud et plus particulièrement le Mercosur dans la politique étrangère brésilienne. Le ministre Patriota a ajouté que l’Argentine s’avérait être le « pilier » de la relation du Brésil avec le reste de la région. Subséquemment, le chef de la diplomatie brésilienne a mis l’accent sur le fait que la présidente Dilma Rousseff avait effectué son premier voyage officiel en Argentine afin d’établir un contact direct avec son homologue Cristina Fernandez et d’ainsi contribuer au « renforcement de l’unité régionale » dans un moment caractérisé par d’intenses relations économiques, commerciales et politiques. En effet, les échanges commerciaux entre ces deux pays ont franchi la barre des 33 G $US au cours de l’année 2010, et ce, avec un déficit de 4,1 G $US pour l’Argentine.

Au même moment, l’ex-président uruguayen Luis Alberto Lacalle (1990-1995) et signataire du traité constitutif du Mercosur, a exprimé plusieurs critiques à propos des « déséquilibres » qui existent au sein de l’organisation entre le Brésil et l’Argentine d’une part, et l’Uruguay et le Paraguay d’autre part. Pour que ces deux petits États puissent profiter pleinement de la puissance émergente du Brésil, le volet commercial du Mercosur doit, selon M. Lacalle, être revalorisé, alors que la politique doit être exclue de la dynamique du bloc régional. À son avis, le Parlement du Mercosur (Parlasur) serait désormais dans une « crise terminale », d’autant plus que plusieurs de ses membres n’ont pas été renouvelés au début de la présente année. Pour l’ex-président uruguayen, la région aurait tout intérêt à travailler davantage à son intégration avec l’Amérique du Nord, mais il reconnaît que cette possibilité a été sérieusement compromise au cours de la dernière décennie avec l’arrivée au pouvoir de plusieurs gouvernements de gauche en Amérique du Sud.

GC

 

Sources :

Raúl Cortés, « Lacalle pide un Mercosur apolítico, con un Brasil líder pero sin imposiciones », EFE, 22 mars 2011

« Brasil reafirma la importancia del Mercosur dentro de su política externa », EFE, 22 mars 2011

« Canciller brasileño: Argentina es un "pilar" para relaciones con la región », AFP, 22 mars 2011

« Plantean renovar el Mercosur, a 20 años de fundado », EP, 23 mars 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval