Bandeau UL

Archives

10 mars 2011

Le Venezuela réagit aux prédictions de l'OÉA

Type de publication : Articles

Le Venezuela a émis de sévères critiques envers le secrétaire général de l'Organisation des États américains (OÉA), José Miguel Insulza, peu après que celui-ci ait insisté sur l'idée que la démocratie serait en danger dans ce pays.

En effet, vendredi dernier, M. Insulza avait prédit une année 2012 tendu pour le Venezuela, qui traversera, selon lui, « une importante crise, ayant le potentiel de s'aggraver en raison de la tension politique qui entourera les élections » à venir. M. Insulza se soucie particulièrement du déroulement de l’élection présidentielle, après l’octroi par l’Assemblée nationale de pouvoirs spéciaux au président Hugo Chavez, lui permettant de légiférer par décrets jusqu'en juin 2012. « Le Congrès lui-même limite le pouvoir du Congrès. Il est devenu un jeu du tout ou rien, très dangereux pour la démocratie », a déclaré M. Insulza. Celui-ci a également rappelé que le Venezuela a été le seul pays d'Amérique latine à ne pas afficher de croissance économique au cours des deux dernières années. En plus, selon lui, la crise économique que le pays connait actuellement se prolongera, et ce, malgré la hausse des prix du pétrole.

L'ambassadeur vénézuélien auprès de l'OÉA, Roy Chaderton, et le président de l'Assemblée nationale du Venezuela, Fernando Soto Rojas, ont réagi vigoureusement aux opinions du secrétaire Insulza, qu’ils ont décrit, respectivement, comme « marionnette de ventriloque » et « subordonné du gouvernement américain ». Pour M. Chaderton, M. Insulza esquisse un programme anti-vénézuélien et reproduit les mots « des porte-paroles de la dictature impériale », en référence aux États-Unis. Il a d’ailleurs ajouté que le secrétaire chilien obéit à un projet international de la droite radicale et qu’il cherche à détourner l'attention de l’agenda de paix de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) pour aider la Libye. Dans le même ordre d'idées, le député Soto Rojas a accusé le chef de l’OÉA de s’abstenir de prendre une position politique « digne » en défense de l'intégrité et de la souveraineté des peuples. Il a d’ailleurs signalé que l’OÉA, « cette colonie de l’impérialisme » va « tôt ou tard » finir par disparaître.

FKB

 

Sources:

« Chaderton y Soto afirman que Insulza obedece a Estados Unidos », El Universal, 6 mars 2011.

« El secretario general de la OEA augura un 2012 lleno de tensión en Venezuela », EFE, 4 mars 2011.

« Fuertes críticas de Venezuela a Insulza », BBC Mundo, 4 mars 2011.

« Rechazan nuevas declaraciones de secretario de OEA contra Venezuela », Prensa latina, 5 mars 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval