Bandeau UL

Archives

31 mars 2011

Le Mercosur fête ses vingt ans sans atteindre ses objectifs initiaux

Type de publication : Articles

Samedi dernier, le Marché commun du Sud (Mercosur) a célébré ses 20 ans, sans avoir atteint ses objectifs initiaux de création d'une « zone douanière parfaite » avec une intégration politique plus importante. Malgré cela, selon un communiqué émis par le Paraguay, en charge de la présidence tournante de l’organisme, le bloc aurait atteint un « niveau supérieur de maturité » en matière d’intégration régionale. « Nous avons consolidé la confiance mutuelle, approfondi nos canaux de dialogue politique et renforcé nos liens de coopération », souligne le document.

Pour les ministres des Affaires étrangères Jorge Lara Castro (Paraguay), Héctor Timerman (Argentine), Antonio Patriota (Brésil) et Luis Almagro (Uruguay), le Mercosur - quatrième bloc économique du monde - illustre la capacité de ses membres de surmonter leurs différences du passé pour avancer vers un agenda commun. D’après les ministres, le commerce intra-bloc est passé de 4,5 G $US en 1991 à 45 G $US en 2010. De plus, on a progressé significativement sur quelques sujets sensibles, à savoir l'élimination de la double imposition externe commune, le Code douanier commun et le rapprochement des politiques commerciales. Les ambassadeurs ont également fait référence au potentiel énergétique et agricole toujours en expansion du Mercosur, alors qu’on a souligné le bloc comme étant un espace de paix et de démocratie.

Cependant, vingt ans après la signature du Traité d’Asunción, qui a donné naissance au Mercosur, l’intégration de la région avance plus lentement que prévu. Certains experts affirment que l’union douanière est « en recul », puisque les États membres sont en effet très réticents à céder une part de leur souveraineté au profit de l’établissement d’une frontière commerciale commune. Par ailleurs, alors que le commerce a progressé dans les dernières années, le tarif extérieur commun se heurte à de nombreuses exceptions et des mesures protectionnistes des États membres qui continuent de freiner le commerce. Aussi, les grandes asymétries entre les économies membres continuent d’entraver l’intégration régionale. Finalement, l'élargissement de l’organisme avec l’entrée du Venezuela - approuvée en 2004, mais toujours sans ratification du parlement paraguayen - suscite des remous, en raison des divergences idéologiques. Ainsi, à défaut d’avoir atteint ses objectifs initiaux, le Mercosur a encore besoin de justifier son existence.

FKB


Sources:

Marcela Dobal, « Mercosur cumple 20 años sin unión aduanera y con menor peso comercial », El País, 26 mars 2011.

« El Mercosur destaca el elevado nivel de madurez en materia de integración », EFE, 26 mars, 2011.

« Mercosur cumple 20 años lejos de sus objetivos originales pero aún vigente », AFP, 25 mars 2011.

« Mercosul faz 20 anos sem comemorar », Estadão, 26 mars 2011.

« Os 20 anos do Mercosul », Estadão, 29 mars 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval