Bandeau UL

Archives

17 juin 2011

La Chambre des députés du Paraguay reporte la ratification du traité constitutif de l'Unasur

Type de publication : Articles

Durant la journée de mardi, la Chambre des députés du Paraguay a encore reporté à une date non définie l’étude du projet de loi qui vise à approuver la ratification du traité constitutif de l’Union des nations sud-américaines (Unasur). Le protocole d’adhésion avait été approuvé la semaine dernière par la Chambre des sénateurs et il ne manquait que l’accord des députés pour que le Paraguay devienne membre à part entière de l’Unasur. S’il ne ratifie pas le traité à temps, le Paraguay ne pourra donc pas assumer la présidence tournante de ce bloc régional dès le mois d’août, tel que cela était normalement prévu ; l’Équateur a d’ailleurs manifesté sa préoccupation à l’égard de cette éventualité.

Les députés ont adopté cette motion repoussant l’entrée officielle de leur pays dans l’Unasur lors d’une session extraordinaire par un vote de 35 contre 31. La majorité des députés avance qu’il est nécessaire de réaliser une étude minutieuse sur le sujet avant de se prononcer sur ce projet de loi. Le report du vote sur ce projet de loi a été proposé par Carlos Soler, député du parti d’opposition Patria Querida (PQ), alors que la motion appelant à la ratification immédiate du traité constitutif de l’Unasur avait été déposée par le député Victor Rios, membre du Parti libéral radical authentique (PLRA), principal allié du président Fernando Lugo au Congrès paraguayen.

Selon le député Soler, l’Unasur cherche à se convertir en un organisme similaire à l’Organisation des États américains (OÉA), voire à le remplacer, mais avec la différence que l’institution sud-américaine comporte un « contenu idéologique élevé ». Pour sa part, Victor Rios a indiqué que son parti politique continuait de croire que « les processus d’intégration entre les pays sud-américains devaient être impulsés, appuyés et renforcés ».

Depuis plusieurs années, le pouvoir exécutif du Paraguay promeut la ratification de ce projet polémique. Selon le président Lugo, le Paraguay obtiendrait de plus grands bénéfices avec l’Unasur étant donné que « les négociations seront plus fructueuses ». Tout comme son homologue uruguayen, Fernando Lugo critique les « grands défauts » du Marché commun du Sud (Mercosur) - groupe formé par l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay - tel que l’absence d’un mécanisme d’arbitrage et le fait que « les règles du jeu changent selon les pressions internes ».  

GC

 

Sources :

« Diputados de Paraguay aplazan sin fecha su decisión sobre el tratado de la Unasur », EFE, 15 juin 2011

« Diputados resuelven congelar el ingreso de Paraguay a la Unasur », La Nacion (Paraguay), 15 juin 2011

« Los diputados aplazan sin fecha ingreso a Unasur », ABC, 15 juin 2011

« Lugo dice que el Mercosur no beneficia y apunta a la Unasur », Ultimahora, 15 juin 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval