Bandeau UL

Archives

30 juin 2011

Les présidents du Mercosur appellent à une intégration approfondie

Type de publication : Articles

Ce mercredi, le président du Paraguay, Fernando Lugo, a ouvert le 41e Sommet des présidents du Marché commun du Sud (Mercosur) en lançant un appel à une intégration approfondie. Déplorant l'absence des présidents de l'Argentine et du Venezuela pour des raisons médicales, le chef d’État paraguayen a déclaré que la rencontre était idéale pour discuter des faiblesses du bloc, ce qui inclut les « problèmes historiques d’asymétries et d’inégalités de développement » entre ses membres.

En référence indirecte aux entraves commerciales aux produits paraguayens en Argentine, Fernando Lugo a souligné l’importance de garantir la libre circulation des biens et des marchandises dans la région afin de « démocratiser » les relations commerciales entre les membres. Le président paraguayen a aussi identifié l'intégration énergétique comme tant un facteur clé pour le développement régional. À cet égard, l’hôte de la rencontre s’était entretenu avec son homologue brésilienne, Dilma Rousseff, pour discuter de la vente d’énergie provenant de la centrale hydroélectrique d’Itaipu. Les deux présidents ont d’ailleurs convenu de la construction d’une ligne de transport d'électricité depuis Itaipu jusqu’à la capitale paraguayenne.

La présidente brésilienne a d’ailleurs proposé un mécanisme de protection commerciale – par le biais de l’augmentation des tarifs nationaux sur les importations en provenance d’Europe, d’Asie et des États-Unis – pour freiner l'entrée des marchandises bon marché dans la zone d’intégration. En ce qui a trait aux asymétries, Mme Rousseff a mis en relief le rôle du Fonds de convergence du Mercosur (FOCEM) pour promouvoir le développement régional et surmonter ces différences. De plus, elle a souligné l’importance du nouveau Plan d'action stratégique du Mercosur pour favoriser des occasions d'affaires. Toutefois, à son avis, les relations commerciales avec des pays africains, arabes et asiatiques pourraient être mieux explorées.

José Mujica, président uruguayen qui a assumé la présidence tournante de l’organisme, a réclamé l’incorporation du Venezuela au Mercosur, ainsi que d'autres pays de la région, comme formule pour « équilibrer » le bloc. La restructuration de l’architecture financière régionale, avec la création d’une monnaie commune en substitution au dollar, a été mise en évidence par le président équatorien Rafael Correa, aussi présent à la rencontre.

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Takeaki Matsumoto, spécialement invité au sommet, a laissé savoir que le volume des échanges commerciaux entre le Japon et le Mercosur représente 25 % de la balance commerciale japonaise. Cela étant, d’après lui, son pays serait intéressé à négocier un accord bilatéral dans les domaines du commerce et des investissements.

FKB


Sources:

Daniela Desantis et Mariel Cristaldo, « Brasil busca más protección comercial Mercosur, Uruguay advierte », Terra, 29 juin 2011.« Japón pide al Mercosur dialogar para un posible acuerdo comercial », EFE, 29 juin 2011.« Lugo inaugura la Cumbre de Presidentes del Mercosur »,El Carabobeño, 29 juin 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval