Bandeau UL

Archives

6 octobre 2011

Dilma Rousseff à Bruxelles pour relancer l'accord Mercosur-UE et " conseiller " la zone euro

Type de publication : Articles

La présidente du Brésil, Dilma Rousseff, s’est rendue lundi dernier à Bruxelles pour participer au 5e sommet Brésil-Union Européenne. À cette occasion, la dirigeante brésilienne a renouvelé son engagement  pour faire avancer les négociations en vue de la conclusion d’un accord d’association entre l’UE et le Mercosur. Elle a également offert son « aide » à ses homologues européens pour sortir de la crise qui affecte les économies de la zone euro en faisant part de l’expérience brésilienne. « Vous pouvez compter sur nous », a-t-elle déclaré.

La rencontre a d’abord servi à faire le point sur les moyens d’en arriver à un commerce UE-Mercosur mutuellement « ambitieux et équilibré », selon les déclarations en ce sens du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Pour le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, l’accord d’association doit aller au-delà du libre-échange, cherchant également une « relation globale » dans les domaines de la politique et de la coopération.

Les négociations commerciales entre les deux blocs régionaux, qui stagnaient depuis 2006, ont été reprises et intensifiées cette année. Avant la septième ronde de négociations (qui se tiendra en Uruguay en novembre prochain), le Mercosur veut notamment amoindrir la résistance de certains gouvernements européens qui redoutent les conséquences dudit accord, particulièrement dans les secteurs du bœuf et des produits manufacturés. Des sources diplomatiques brésiliennes prévoient la conclusion de l’accord au cours de l’année 2012.

Concernant la crise de la zone euro, Mme Rousseff a fait valoir la méthode sud-américaine utilisée pour sortir de la crise de la dette des années 1980. Elle a donc plaidé en faveur de la relance plutôt que de l’austérité. « Ne prendre que des mesures fiscales draconiennes provoquera plus de difficultés et de stagnation. Essayer de sortir de la crise sans investir ou sans stimuler la demande intérieure est difficile », a-t-elle affirmé après s’être entretenue avec le premier ministre belge, Yves Leterme.  

Le Brésil est particulièrement intéressé dans l’approfondissement du commerce bilatéral avec les Européens. Le géant latino-américain s’avère être la quatrième destination des investissements européens et le sixième investisseur en Europe, en plus d’être le neuvième partenaire commercial de l’UE en 2011.

FKB

 

Sources :

María Lorente, « Rousseff plantea que Mercosur asista a países de la zona euro », AFP, 4 oct 2011.

« Em Bruxelas, Dilma busca aproximação econômica com UE », Veja, 2 oct 2011.

« Rousseff asegura a la UE que puede contar con Brasil en el plano económico », EFE, 4 oct 2011.

« Rousseff defenderá acuerdo Mercosur-UE », El Universal, 3 oct 2011.

« Rousseff plantea que Mercosur asista a países de la zona euro », El Universal, 4 oct 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval