Bandeau UL

Archives

20 octobre 2011

L'Équateur menace de quitter la CAN

Type de publication : Articles

Sous la menace de quitter la Communauté andine (CAN) d’ici la fin de l’année, le président équatorien Rafael Correa souhaite discuter des différends commerciaux avec son homologue colombien, Juan Manuel Santos, à l’occasion du Sommet ibéro-américain qui se déroulera à Asunción (Paraguay) à la fin du mois d’octobre.

Le possible départ de Quito du bloc andin serait lié à une grève d’une durée indéterminée des routiers colombiens qui empêcherait la libre circulation des camions équatoriens à la frontière entre les deux pays. Malgré son « respect envers les confrères colombiens », M. Correa refuse donc de « tolérer » une situation qui violerait les règles de la CAN, soit la libre circulation des marchandises. Le chef d’État de l’Équateur a d’ailleurs évoqué le déficit commercial de son pays vis-à-vis de la Colombie comme une autre raison motivant la sortie de son gouvernement de l’organisme. D’après lui, la CAN ne sert pas à « grande chose » puisqu’elle ne garantirait ni la libre circulation des marchandises et des transports, ni des déficits raisonnables entre ses membres, alors « nous nous retirons » a-t-il annoncé.

Du côté de la Chambre de commerce de Quito, le retrait équatorien serait « une erreur », car le pays fermerait ses portes à un commerce en nette expansion. Selon le président de cette institution, Blasco Peñaherrera, la CAN représente un marché annuel de 7,8 milliards $ US pour l’Équateur, ayant affiché une augmentation de 35 % au cours de la dernière année. De plus, les exportations équatoriennes annuelles vers la Bolivie, la Colombie et le Pérou dépasseraient les 2 milliards $ US, soit la même valeur que les exportations de l’Équateur à destination de l’Union européenne (UE).

La CAN, qui a déjà subi la sortie du Chili et du Venezuela, cherche donc à éviter que les menaces de Quito se concrétisent. Le secrétaire général de l’organisme, Adalid Contreras, a garanti que les demandes équatoriennes seront évaluées au sein d’une commission technique réunissant les ministres des pays membres. Pour l’instant, les autorités colombiennes ont assuré qu’un premier groupe de véhicules de la nation voisine a été capable de se déplacer, grâce à une escorte policière.

FKB

 

Sources:

« CAN intenta evitar salida de Ecuador por lío comercial », EFE, 17 oct 2011.

« Correa busca reunión con Santos y reitera que Ecuador podría dejar la CAN », EFE, 16 oct 2011.

« La Comunidad Andina anuncia "acciones" para atender las demandas de Ecuador», EFE, 14 oct 2011.« La salida de la CAN sería "una equivocación más" de Ecuador, según empresarios », EFE, 14 oct 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval