Bandeau UL

Archives

10 octobre 2017

Colombie : le cessez-le-feu fragilisé par des violences policières

Type de publication : Articles

Des associations et des groupes de paysans accusent la police colombienne d’avoir ouvert le feu sur des manifestants, faisant six morts et une cinquantaine de blessés, à l’issue d’un rassemblement organisé le 5 octobre dernier contre le démantèlement forcé de plantations illicites et le manque d’opportunités économiques. De même, dimanche dernier, les Nations Unies et l’Organisation des États américains ont vivement critiqué l’utilisation de grenades assourdissantes par la police auprès d’une mission de vérification envoyée sur place pour enquêter sur ces faits de violence.

Si les autorités colombiennes ont reconnu qu’il y avait eu un comportement « irrégulier » de la police face à la mission de vérification, elles ont d’abord attribué la responsabilité des six décès de manifestants à un membre dissident des FARC. Cette version a été rapidement démentie par l’ancien groupe armé devenu parti politique, mais aussi par des manifestants, des organisations sociales et par le bureau de l’ombudsman, qui ont continué d’attribuer les faits reprochés à des policiers issus de la brigade des stupéfiants. Lundi dernier, quatre policiers suspectés d’avoir fait usage de leur arme à feu ont finalement fait l’objet d’une « suspension disciplinaire » le temps qu’une enquête soit effectuée.

Le groupe armé ELN n’a pas manqué de critiquer le gouvernement pour ces évènements, affirmant que la tuerie du 5 octobre relevait de « la violence d’État au service des classes dominantes », et qu’elle constituait une grave atteinte au bon déroulement du cessez-le-feu convenu avec le gouvernement au début du mois d’octobre.

ED

SOURCES :

« ONU y OEA rechazan agresión a integrantes de comisión humanitaria en Tumaco, Nariño ». Noticias RCN, 10 octobre 2017

« Policía "lamenta" y explica hostigamiento a comisión humanitaria en Tumaco ». Noticias RCN, 8 octobre 2017

«"Hubo un comportamiento irregular de la Policía": vicepresidente ». Semana, 9 octobre 2017

«FARC desmiente que el cabecilla de la masacre de Tumaco (Colombia) sea un guerrillero disidente ». Notimérica, 10 octobre 2017

« ELN asegura sobre Tumaco que "afrenta al cese al fuego con el Gobierno" ». Notimérica, 10 octobre 2017

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval