Bandeau UL

Archives

30 septembre 2017

Honduras : l'ACNUR préconise une meilleure protection des terres des personnes déplacées

Type de publication : Articles

L’Agence des Nations unies pour les réfugiés (ACNUR) a enjoint le Honduras à procéder à une réforme de ses politiques publiques en matière de droit foncier afin de défendre et protéger les personnes déplacées à cause des violences perpétrées par des groupes criminalisés. En effet, ces derniers placent souvent la population au centre de violentes luttes pour le contrôle du narcotrafic, forçant l’abandon de leurs terres. Jusqu’à maintenant, des vides légaux ont permis à des Maras de s’approprier des terres de paysans, sans que ceux-ci ne puissent faire valoir leurs droits de propriété. Pour cette raison, l’ACNUR demande au gouvernement hondurien de créer un registre foncier pour les terres et les maisons abandonnées, de façon à mieux garantir les droits des personnes déplacées.

ED

SOURCE :

« ACNUR insta a defender las tierras de las personas desplazadas en Honduras ». Notimérica, 30 septembre 2017

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval