Bandeau UL

Archives

6 octobre 2011

Début de concertation régionale pour la protection du Río de la Plata

Type de publication : Articles

Les pays sur lesquels se situe le bassin versant du Río de la Plata, un des réseaux hydrographiques les plus importants du monde, se sont engagés à coordonner leurs efforts afin de préserver les ressources hydriques de cette région lors de la réunion du Comité de coordination intergouvernemental du bassin de la Plata (CIC) tenue lundi dernier à Buenos Aires. À cette occasion, le CIC, dont les pays membres sont l’Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay, a présenté son programme visant à renforcer la coopération transfrontalière afin de favoriser la gestion durable des ressources hydriques du bassin.

Le sous-secrétaire à la politique latino-américaine de l’Argentine, Diego Tettamanti, a précisé que les membres du CIC ont l’intention de partager leurs connaissances et d’accroître leurs capacités techniques afin de gérer ces ressources en tenant compte tout particulièrement des effets engendrés sur celles-ci par les changements climatiques. Les questions abordées lors de la réunion étaient donc liées aux changements climatiques et à leurs conséquences sociales et environnementales, mais également à la déforestation, à la surpêche, à l’utilisation croissante des produits agrochimiques, à la pollution industrielle et aux barrages hydroélectriques.

Le bassin de la Plata, en plus d’être considéré comme l’un des bassins les plus importants en termes de dimensions et de ressources, est une région avec un taux de croissance économique et une dynamique démographique très importants. Selon le ministère des Affaires étrangères de l’Argentine, près de 70 % du produit intérieur brut des pays du CIC se concentre dans la zone du bassin de la Plata.

La coordonnatrice du programme de gestion durable des ressources hydriques du bassin, Mónica Troadello, a observé que cette région abrite 6 % de la population mondiale, mais détient 20 % des ressources en eau douce de la planète. « Pour d’autres régions, l’équation est inversée. Bien que notre horizon soit prometteur, nous ne pouvons pas nous endormir », a-t-elle souligné. Le sous-ministre uruguayen des Affaires étrangères, Roberto Conde, a soutenu de son côté que le développement est impossible si les problèmes environnementaux ne sont pas résolus.

Le CIC a été créé en 1967 et a été consolidé deux ans plus tard avec la signature du Traité du bassin de la Plata.

SD

 

Sources :

« Reunión de países de la Cuenca del río de la Plata », ANSA, 2 octobre 2011

« Los países de la Cuenca del Plata se comprometen a proteger los recursos hídricos », EFE, 3 octobre 2011

Rossi, Leonardo, « Para cuidar el agua de los ríos », Pagína 12, 4 octobre 2011

« Comité de Cuenca del Plata se reúne en Buenos Aires », Prensa Latina , 2 octobre 2011

« Programa para proteger los recursos hídricos de la Cuenca del Plata », La Nación (Paraguay) , 5 octobre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval