Bandeau UL

Archives

16 mars 2017

Luis Almagro demande la suspension du Venezuela de l'OEA

Type de publication : Articles

Le secrétaire général de l’Organisation des États américains (OEA), Luis Almagro, a proposé cette semaine la suspension du Venezuela de l’organisation régionale. En se basant sur la charte démocratique de l’OEA, Luis Almagro considère que le pays andin vit une rupture de l’ordre démocratique et devrait être suspendu si le gouvernement de Nicolas Maduro ne convoque pas des élections générales dans les 30 prochains jours. La réaction de Caracas ne s’est pas fait attendre et le président vénézuélien a dénoncé cette proposition qu’il considère comme une menace à l’encontre de son pays. Rappelons que la suspension d’un pays de l’OEA n’est pas une prérogative du secrétaire général, mais elle se fait avec le vote des deux tiers des pays membres de l’organisation. Le Honduras est le dernier pays qui a été suspendu par l’OEA en 2009 à la suite du coup d’État. 

MLS

 

Sources

« Maduro tilda a Almagro de "basura de ser humano" y "traidorcillo" tras pedir suspender a Venezuela de la OEA ». Notimérica, 16 mars 2017  

« El secretario general de la OEA, Luis Almagro, propone la suspensión de Venezuela si el gobierno de Maduro no convoca elecciones generales en 30 días ». BBC Mundo, 15 mars 2017

« Nicolás Maduro al secretario de la OEA: “Nadie amenaza a Venezuela, menos esta basura de ser humano” ». Nodal, 16 mars 2017

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval