Bandeau UL

Archives

17 novembre 2011

L'Équateur construira avec l'Unasur un réseau d'exportation d'hydroélectricité

Type de publication : Articles

Le président équatorien Rafael Correa a annoncé samedi dernier qu’il construira, avec le concours de l’Union des nations sud-américaines (Unasur), un réseau interconnecté permettant l’exportation de près de 70 % de son énergie.

Le gouvernement équatorien a assuré qu’actuellement le pays génère la plus importante quantité de mégawatts de son histoire. En dépit de cette importante production, les autorités prévoient investir davantage afin d’être en mesure d’exporter de l’électricité à d’autres nations sud-américaines. 

D’ailleurs, cette année, le gouvernement a contribué au développement de huit projets hydroélectriques, d’un projet d’éolienne et d’un projet de centrale thermique. Cela représente des investissements d’au moins 5 milliards US $. « Cela nous permettra de nous sortir de l’économie extractive et de nous défaire de notre dépendance au pétrole », a souligné le président Correa. Ces projets permettront d’augmenter de 93 % l’apport de ce type d’énergie au total de la matrice énergétique nationale.

Selon les projections faites dans le cadre des politiques équatoriennes, la capacité hydroélectrique nationale passera à 20 000 mégawatts d’ici 2020. Rafael Correa souhaite « transformer l’Équateur en une puissance exportatrice d’énergie renouvelable, écologiquement responsable ».

Il y a quelques semaines, le ministre équatorien des Secteurs stratégiques, Jorge Glass, avait affirmé que le Venezuela faisait partie des pays intéressés à se procurer de l’hydroélectricité équatorienne afin de la substituer à l’énergie thermique qu’il produit. « Le Chili éprouve des difficultés à s’alimenter. Il serait ainsi intéressé, tout comme le Venezuela », avait-il précisé.

La centrale Coca Codo Sinclair, l’un des huit projets hydroélectriques, est l’investissement le plus important de l’histoire équatorienne. Près de 2 milliards US $ sont injectés dans ce projet qui devrait générer 1500 mégawatts (MW). Parmi les autres projets, celui de Sopladora avec ses 480 MW et ses plus de 700 millions US $ d’investissements et celui de Toachi-Pilatón avec ses 250 MW et ses plus de 1,5 milliard US $ d’investissements sont également substantiels.

SD

 

Sources :

« Ecuador construirá con Unasur red para exportación de energía hidroeléctrica », Andes, 12 novembre 2011

« Ecuador se prepara para exportar energía eléctrica a Unasur », Prensa Latina, 13 novembre 2011

« Ecuador construirá con Unasur red para exportación de energía hidroeléctrica », Cre Satelital Ecuador, 12 novembre 2011

« Venezuela tiene interés en comprar electricidad a Ecuador », El Universal, 1er novembre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval