Bandeau UL

Archives

8 décembre 2011

COP17 : les pays d'Amérique latine font entendre leurs positions dans les négociations sur le climat

Type de publication : Articles

À la veille de la clôture de la 17e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se déroule depuis le 28 novembre à Durban en Afrique du Sud, les négociations entre les représentants des 194 pays piétinent. Plusieurs pays latino-américains ont fait part de leurs préoccupations devant l’impossibilité de trouver une solution pour faire face à l’échéance du protocole de Kyoto à la fin de l’année 2012. 

La majorité des pays en développement, incluant ceux de l’Amérique latine, ont à cette occasion dit souhaiter une continuation du Protocole de Kyoto. La délégation bolivienne, appuyée par les pays membres de l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), a déclaré qu’elle serait ferme dans ses demandes pour prolonger le protocole de Kyoto, le seul mécanisme qui établit des engagements pour les pays développés. 

Le Mexique a pour sa part défendu le protocole devant les pays du G20 dont il fait partie et a dit considérer celui-ci comme étant « insuffisant » pour freiner les changements climatiques. Pour la ministre des Affaires étrangères mexicaine, Mme Patricia Espinosa, les négociations devraient tenter de « trouver l’équilibre politique qui permettrait de parvenir à un ensemble d’accords plus vastes ». L’Argentine, également membre du G20, souhaite pour sa part une « transition juste », qui inclurait des mécanismes de production plus propres qui ne sont pas synonymes de pertes d’emplois. 

Le Brésil, conscient qu’il n’y aura pas de consensus pour donner naissance à un nouvel accord, a insisté pour que le Protocole de Kyoto soit prolongé jusqu’en 2020. Le géant sud-américain a également souligné l’importance pour les puissances émergentes d’assumer des responsabilités et a fait remarquer qu’il a adapté ses lois pour y inclure ses intentions de réduction de gaz à effets de serre de l’ordre de 38 % d’ici à 2020. Dans le même ordre d’idées, le Chili s’est engagé à réduire volontairement ses émissions de 20 % d’ici 2020. 

Les pays d’Amérique centrale et la République dominicaine ont par ailleurs fait pression pour être reconnus comme l’une des régions les plus vulnérables devant les changements climatiques, et ce, afin d’obtenir un meilleur appui financier pour lutter contre les effets négatifs entraînés par ces derniers. La question du financement pour aider les pays les plus vulnérables à s’adapter aux changements climatiques et à lutter contre la déforestation n’a néanmoins pas fait l’objet d’un consensus. 

Jusqu’à présent, les États-Unis sont campés sur leur position et refusent de signer un quelconque accord sans le soutien réciproque de la Chine. Le Canada, tout comme la Russie et le Japon, a averti qu’il ne prendrait pas de nouveaux engagements de réduction des gaz à effet de serre. Le ministre de l'Environnement canadien, Peter Kent, a déclaré ce mercredi que « pour le Canada, Kyoto appartient au passé ». 

Compte tenu du dénouement de la Conférence jusqu’à présent, les observateurs préviennent que l’atteinte de l’objectif de réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre pour limiter la hausse de la température de la planète à 2 °C semble plus improbable que jamais.

JM


Sources :

« América Latina buscará en Durban mayor compromiso y recursos ante cambio climático », El Periodiquito/EFE, 29 novembre 2011¸

Arzaba, Andrea, « América Latina plantea su posición en el COP17 », Excelsior/Notimex, 4 décembre 2011

Bras, Anne-Cécile, «  A Durban, les négociations entre les représentants des 194 pays piétinent », Rfi, 7 décembre 2011

« Durban: masiva marcha para exigir "agilidad para salvar el planeta" », BBC Mundo, 4 décembre 2011

Oblitas, Mónica, « Bolivia: “Si se acaba el Protocolo de Kioto se acaba la Convención” », Los Tiempos, 30 novembre 2011

« Peter Kent: « Kyoto appartient au passé», La Presse/AFP, 7 décembre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval