Bandeau UL

Archives

19 janvier 2012

L'Amérique latine pourrait enfin relier ses réseaux électriques

Type de publication : Articles

Le président chilien, Sebastián Piñera, a annoncé jeudi dernier un plan de raccordement électrique entre le Chili et plusieurs autres pays d’Amérique du Sud, une mesure qui serait rendue possible grâce au développement au Chili d’un marché de l’électricité plus important et plus compétitif au cours des prochaines années. Ce plan s’inscrit non seulement dans la stratégie nationale énergétique du Chili pour les vingt prochaines années, mais également dans les projets retenus au sein du nouveau bloc régional connu sous le nom d’Alliance du pacifique qui regroupe le Chili, la Colombie, le Pérou et le Mexique.

Selon des propos rapportés par Business America, le président chilien aurait affirmé « qu’alors que l’Union européenne est interconnectée et que les États-Unis sont également raccordés avec le Mexique et le Canada, il apparaît absurde qu’il n’y ait pas d’exemple similaire dans la région ». Il a ajouté que ce pas en avant dans l’intégration régionale devra être mené « de façon réaliste pour reconnaître les erreurs du passé et pour permettre de disposer d’un système plus économique, sûr, propre et permettant d’améliorer le bien-être de tous les pays ». 

M. Piñera n’a toutefois pas révélé quels pays pourraient éventuellement faire partie de cette interconnexion énergétique, mais a assuré que la stratégie inclurait l’Argentine à l’intérieur d’un cadre juridique qui lui assurerait des garanties. Il y a quelques semaines, l’ambassadeur de l’Argentine à Santiago, M. Ginés González, a confirmé au média ANSA que son pays démontrait une « ouverture absolue à dialoguer sur tous les aspects de l’intégration énergétique » avec le Chili et a mentionné que le gouvernement de Cristina Fernández se montrait ouvert à la possibilité que les lignes de transmission de la future centrale hydroélectrique de HidroAysén - de la région d’Aysén en Patagonie chilienne - passent traversent le territoire argentin. Ce thème avait d’ailleurs été abordé plus tôt en novembre dernier lors d’une réunion réalisée à Santiago entre le ministre de la Planification de l’Argentine, Julio De Vido, et de son homologue chilien de l’Énergie, Cristian Alvarez.

Les projets du président chilien ne vont pas sans indigner les écologistes chiliens qui dénoncent les problèmes environnementaux que ce projet provoquera dans les zones naturelles du pays. Les membres du Conseil de défense de la Patagonie qualifient notamment la proposition d’un « grave interventionnisme politique » dans la région de la Patagonie. Le président Piñera défend son projet en insistant sur le fait que malgré la construction de centrales hydroélectriques dans la région, la zone naturelle sera protégée suivant un programme spécial de planification territoriale.

JM

 

Sources :

Jarroud, Marianela, « Piñera anuncio plan de interconnexion energetica régional », Ansa latina, 13 janvier 2012.

« Los ecologistas chilenos se movilizan otra vez contra el plan energético de Piñera », Americaeconomica, 16 janvier 2012

« Piñera anuncia conexión con A. Latina en plan energético a 20 años », Emol, 12 janvier 2012

« Presidente Piñera anuncia interconexión eléctrica con América Latina », Univision Noticias/EFE, 12 janvier 2012

« Sudamérica compartirá su energía », Altonivel, 16 janvier 2012

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval