Bandeau UL

Archives

2 juin 2011

De retour au Honduras, Zelaya célèbre la réintégration du pays à l'OÉA

Type de publication : Articles

De retour à Tegucigalpa après 16 mois d'exil en République dominicaine, l’ex-président hondurien Manuel Zelaya a célébré la réintégration du pays centraméricain à l’Organisation des États américains (OÉA). À l’exception de l'Équateur, seul pays à voter contre la réintégration du Honduras, tous les pays membres de l’organisation ont accueilli favorablement le projet de résolution visant la levée immédiate de la suspension du droit de participation du gouvernement hondurien à l'OÉA. Cette décision a été prise lors d'une Assemblée générale extraordinaire de l'institution régionale tenue à Washington mercredi dernier. Le vote favorable de deux tiers des États membres était nécessaire à la réintégration du Honduras, suspendu de l’entité hémisphérique depuis le 4 juillet 2009. 

Pour Manuel Zelaya, accueilli par des milliers de personnes à la capitale hondurienne le 28 mai, la réadmission du Honduras s’avère le point de départ d’une transformation démocratique dans le pays. L’ancien chef d’État a été reçu au palais présidentiel par le président hondurien en place, Porfirio Lobo, avec qui il avait récemment signé un accord de réconciliation à Cartagena (Colombie).

En ce qui concerne l’opposition de l’Équateur, Quito pointe du doigt les violations des droits humains et l'absence de sanctions contre les auteurs du coup d'État envers le président Zelaya. Le gouvernement de Rafael Correa considère que les conditions propices et suffisantes au retour du Honduras à l’OÉA ne sont pas réunies.

Cette résolution permet au Honduras de participer à la 41e Assemblée générale de l'OÉA qui aura lieu du 5 au 7 juin au Salvador. Le ministre salvadorien des Affaires étrangères, Hugo Martínez, s’est déjà dit prêt à accueillir le pays lors de cet évènement. Pour sa part, le secrétaire général de l’OÉA, José Miguel Insulza, s’est déclaré particulièrement optimiste concernant la fin de la « marginalisation » du pays centraméricain et de la réintégration de ce dernier auprès de l'OÉA. 

Le retour de Manuel Zelaya au Honduras a été rendu possible grâce à l’annulation des accusations pour corruption et trahison qui pesaient contre lui. Certains croient que l’ancien président revient avec l'intention de reprendre le pouvoir en 2013 profitant de l'adoption en février dernier d'une réforme constitutionnelle qui lui permettrait de briguer un nouveau mandat.

FKB

 

Sources:

Francisco Jara, « Honduras: retour triomphal de l'ex-président Zelaya deux ans après le putsch », AFP, 29 mai 2011.

« Anticipan seguro retorno de Honduras a la OEA », El Univeral, 31 mai 2011.

« Honduras: el regreso de Manuel Zelaya "marca un hito" », Informador, 29 mai 2011.

« Zelaya celebra la reincorporación de Honduras a la OEA », EPlatam, 2 juin 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval