Bandeau UL

Archives

13 avril 2012

En route vers Carthagène. Une préparation mouvementée pour la Colombie

Type de publication : Articles

Du 14 au 15 avril, la Colombie sera l’hôte du sixième Sommet des Amériques qui se tiendra dans la ville de Carthagène. La préparation de ce sommet n’a pas été de tout repos pour le gouvernement colombien qui a dû gérer des divergences importantes et prendre en compte des préoccupations de plusieurs pays.

D’abord la diplomatie colombienne a dû faire face au cas de Cuba. En effet, dès février dernier, les pays de l’Alliance bolivarienne pour les Amériques (ALBA) menacent de boycotter la rencontre hémisphérique si Cuba, qui n’a jamais participé à un sommet, n’est pas invitée. Comme on pouvait s’y attendre, les États-Unis se sont opposés à cette invitation, reprochant à La Havane de ne pas faire les efforts nécessaires pour promouvoir la démocratie. Après différentes consultations, le gouvernement colombien a décidé de ne pas inviter les autorités cubaines, faute de consensus entre les pays. Parmi les pays de l’Alba, seul l’Équateur décide finalement de ne pas assister à la rencontre de Carthagène pour contester cette nouvelle exclusion de Cuba. Le président colombien, Juan Manuel Santos, a déclaré que le dossier cubain serait débattu et il espère que ce sommet sera le dernier sans la présence de l’île.

Ensuite, il y a eu le thème de la lutte contre les drogues. Des pays d’Amérique centrale comme le Salvador et le Guatemala ont souhaité un débat plus approfondi sur le sujet et ont même proposé de dépénaliser la consommation des drogues. Le gouvernement guatémaltèque a annoncé qu’il allait proposer la création d’une « commission académique et scientifique » pour évaluer cette dépénalisation. Les États-Unis sont contre toute dépénalisation, mais sont favorables à un débat sur le sujet à Carthagène. Comparant la lutte antidrogues actuelle à une « bicyclette statique », le président Santos a lui aussi souligné l’importance d’aborder la question du narcotrafic afin de trouver la meilleur solution face à ce problème qui affecte toute la région, tant sur le plan sécuritaire que sur celui de la santé publique.

Enfin, la Colombie a dû intégrer dans l’agenda le dossier des Malouines. Des pays comme l’Équateur ont demandé à ce que le différend entre l’Argentine et le Royaume-Uni soit abordé lors du Sommet afin d’apporter un soutien diplomatique à Buenos Aires. Il sera intéressant de voir les conclusions du Sommet sur ce sujet car si les pays d’Amérique latine sont solidaires de l’Argentine, des pays comme le Canada préfèrent laisser le règlement de ce différend entre les mains des parties intéressées

Ce sixième Sommet des Amériques, qui a pour thème « Connecter les Amériques : Partenaires pour la prospérité », verra la participation de 33 chefs d’État et de gouvernement et la présence de plus de 8 000 invités et membres de délégations.

MLS

 

Sources

« Debate antidrogas centrará la Cumbre de las Américas » Los Tiempos, 05 avril 2012« Guatemala propondrá en Cumbre comisión que analice despenalización de drogas » La informacion, 10 avril 2012

« Not just another photo op » The Miami herald, 08 avril 2012.

« Comienzan a llegar los 33 jefes de Estado a Cumbre de las Américas »  El Colombiano, 12 avril 2012. 

« Sixth Summit News » site du Sommet des Amériques, consulté le 12 avril 2012.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval