Bandeau UL

Archives

19 mai 2016

Pérou : une accusation de blanchiment d'argent tourmente la campagne de Keiko Fujimori

Type de publication : Articles

La chaine Univisión a révélé que Joaquín Ramírez, le secrétaire général du parti Force populaire (FP) de Keiko Fujimori, fait l’objet d’une enquête pour blanchiment d’argent par l’Agence américaine chargée de la lutte contre le narcotrafic (DEA). Joaquín Ramírez aurait blanchi près de 15 millions $ US pour la campagne de Keiko Fujimori. M. Ramírez, qui fait l’objet depuis un an et demi d’une enquête de la justice péruvienne pour blanchiment d’argent, a réfuté ces accusations. De son côté, Keiko Fujimori n’est pas pour le moment impliquée dans cette affaire, mais cette nouvelle ne l’arrange pas alors qu’elle est au coude-à-coude avec son adversaire, Pedro Pablo Kuczynski, et que les élections présidentielles auront lieu dans moins de trois semaines.

MLS

 

Sources

« La DEA investiga a Keiko Fujimori a tres semanas de la segunda vuelta electoral ». Notimérica, 16 mai 2016

« Comisión de Fiscalización rechaza citar a Keiko Fujimori por caso Joaquín Ramírez ». La Republica, 18 mai 2016

« Fiscalía investiga a Joaquín Ramírez por presunto lavado de US$ 7 millones ». La Republica, 18 mai 2016

« PPK a Keiko Fujimori: 'No impulso ninguna guerra sucia, acusación es cómica y ridícula'». Peru 21, 16 mai 2016

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval