Bandeau UL

Archives

14 avril 2011

Visite productive de Dilma Rousseff en Chine

Type de publication : Articles

Le Brésil veut « inaugurer un nouveau chapitre commercial avec la Chine […] et donner un saut qualitatif dans la relation » avec ce pays. Cette déclaration a été émise par la présidente Dilma Rousseff lors de sa visite officielle de 6 jours en Chine qu’elle a entamée le 11 avril dernier en compagnie d’une délégation composée par 240 hommes et femmes d’affaires brésiliens.

À l’issue de la première rencontre avec le président chinois Hu Jintao, la chef de l'État brésilien a souligné le « besoin de complémentarité » entre les deux économies pour favoriser « une relation dynamique, diversifiée et équilibrée ». Selon la présidente, les échanges commerciaux sino-brésiliens ont passé de 2,3 G$ US en 2000 à 56,4 G$ US en 2010. Au cours des deux dernières années, la Chine est devenue la principale destination des exportations brésiliennes ainsi que le premier investisseur au Brésil, notamment dans les secteurs du pétrole, des technologies agricoles et de la production du soja. Alors que les exportations brésiliennes actuelles vers ce pays se concentrent majoritairement dans la vente du soja, du minerai de fer, du pétrole et de la pâte à papier, la présidente Rousseff croit que le défi pour les prochaines années sera d'échanger des produits à haute valeur ajoutée afin que le commerce bilatéral puisse croitre durablement.

La visite de Dilma Rousseff en Chine a débutée par la signature d’une vingtaine d’accords dans divers domaines dont les hautes technologies, les sports, l'énergie, l'aviation, l'éducation et l'agriculture. Parmi les principaux résultats de la visite on trouve l’achat par des entreprises chinoises de 35 avions Embraer dans une transaction commerciale estimée à 1,4 G$ US, l’établissement d’un centre de recherche sino-brésilien sur les nanotechnologies et des projets dans le secteur des medias. En outre, le gouvernement chinois a ouvert son marché au porc brésilien.

Les deux chefs d’État ont aussi convenu de l'importance d'accorder une attention particulière à la mise en œuvre de projets d'infrastructure au profit de l'intégration sud-américaine. D’après la présidente, « le processus d'intégration latino-américaine offre de nouvelles possibilités d'investissement aux économies les plus dynamiques d’Asie et de l’Amérique latine ».

FKB

 

Sources:

« Dilma quer diversificar comércio com a China », AFP, 12 avril 2011.

« Dilma Rousseff assina na China acordos milionários de tecnología », AFP, 12 avril, 2011.

« Una veintena de acuerdos firmados hoy renovarán relación entre China y Brasil », EFE, 12 avril 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval