Bandeau UL

Archives

26 mai 2011

Washington sanctionne des compagnies pétrolières vénézuéliennes

Type de publication : Articles

Les États-Unis ont infligé ce mardi des sanctions à des entreprises pétrolières vénézuéliennes, dont l’entreprise d’État PDVSA, accusées par la Maison blanche de commercer avec l’Iran et de contribuer ainsi au développement du controversé programme nucléaire iranien.

Les mesures, qui empêcheront PDSVA d’accéder à des contrats avec le gouvernement américain et à du financement pour l’exportation et l’importation, n’affecteront pas les ventes de pétrole vénézuélien destiné aux États-Unis ou aux entreprises américaines, comme la pétrolière Citgo. Le sous-secrétaire d’état James Steinberg, qui a annoncé les mesures, a justifié celles-ci en affirmant qu’elles visent « les parties qui persistent dans l’irresponsabilité à appuyer le secteur énergétique de l’Iran et qui appuient les actions de ce pays pour échapper aux sanctions américaines ». Le gouvernement du président Barack Obama souhaite envoyer un message fort au Venezuela, sans toutefois créer de remous dans les marchés pétroliers ou réduire les envois en provenance de l’un de ses principaux fournisseurs de pétrole.

Le gouvernement du président Hugo Chávez a, par l’entremise du réseau social Twitter, fortement condamné les sanctions et qualifié « d’impérialiste » l’acte posé par le gouvernement américain. Les sanctions donnent une raison au président Chávez de critiquer Washington pour interférer contre le droit de son pays « à entretenir des liens avec qui il le désire ». Ce geste qualifié « d’agression », ne fera selon lui que « favoriser la morale nationaliste et patriotique de son pays ». Le ministre des Affaires étrangères du pays, M. Nicolás Maduro, avait affirmé peu avant que le Venezuela tente d’approfondir maintenant plus que jamais sa relation avec l’Iran.

Les États-Unis achètent à l’heure actuelle près de 45 % de la production de pétrole vénézuélienne. Selon les analystes, la profonde interdépendance commerciale mutuelle entre les pays pose des limitations aux deux parties. Depuis son arrivée au pouvoir en 1999, M. Chávez a menacé à plusieurs reprises d’interrompre les envois de pétrole aux États-Unis en période de tensions, mais les menaces ne se sont jamais matérialisées.

JM


Sources :

Alandete, David, « EE UU sanciona a Petróleos de Venezuela por negociar con Irán », El Pais, 25 mai 2011

Cawthorne, Andrew, « Venezuela reacciona con furia por sanciones petroleras EEUU », Reuters, 25 mai 2011

« EU sanctiona a petrolera venezolana », El Universal, 25 mai 2011

« Venezolanos movilizados contra medidas de EE.UU a petrolera nacional », Prensa Latina, 25 mai 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval