Bandeau UL

Archives

17 juin 2011

Barack Obama effectue une visite qualifiée d'historique sur l'île de Porto Rico

Type de publication : Articles

Fidèle à sa promesse mentionnée en cours de campagne électorale en 2008, le président américain, Barack Obama, a réalisé mardi dernier une courte visite sur l’île de Porto Rico. Il s’agissait de la première visite officielle d’un président américain en exercice de ses fonctions depuis celle de John F. Kennedy effectuée en 1961. Lors d’un discours prononcé sous le hangar de la base militaire d’où venait de se poser l'Air Force One en fin de matinée, le président a déclaré qu’il était en faveur d’un référendum dans lequel les citoyens portoricains voteraient sur le statut légal de l’île.

À l’heure actuelle, Porto Rico fait partie du territoire américain, est un État libre associé aux États-Unis et bénéficie du statut de Commonwealth. Ses citoyens sont considérés comme des Américains, mais ne paient aucun impôt fédéral et n’ont pas le droit de vote à l’élection présidentielle américaine. Le président Obama a déclaré lors de son discours : « lorsque le peuple de Porto Rico prendra une décision claire, mon gouvernement sera à ses côtés », suscitant les applaudissements des partisans venus nombreux au rendez-vous.

L’administration américaine soutient la double consultation de la population en réalisant un premier référendum qui déterminerait si la population est prête à un changement de statut. Le deuxième référendum permettrait aux Portoricains de préciser les conditions associées à ce changement, en statuant soit sur le statu quo, l'accession au statut d’État ou encore l'indépendance. Sur cette question, les habitants de l’île apparaissent divisés. Alors que certains sont en faveur de préserver la culture et l’identité distincte en optant pour la souveraineté, d’autres souhaiteraient voir l’île devenir le 51e État américain ou maintenir le statu quo.

Selon les analystes, cet engagement du président Obama à respecter l’issue d’un éventuel référendum lui permettrait de mobiliser l’appui de l’électorat hispanophone lors des prochaines élections de 2012. Bien que les Portoricains qui habitent l’île ne sont pas éligibles pour voter aux élections fédérales, la diaspora portoricaine installée sur le continent - notamment en Floride et estimée à près de 4,8 millions de personnes – peut s’avérer déterminante pour l’issue des prochaines élections.

JM

 

Sources :

Laffont, Nicolas, « Barack Obama a effectué une courte visite mardi à Porto Rico », Matin Canada, 14 juin 2011

« Obama "apoyará" lo que decidan los puertorriqueños », BBC Mundo, 15 juin 2011

« Obama causa polémica en visita a Puerto Rico », El Economista, 14 juin 2011

« USA: Obama est le premier président à visiter Porto Rico en 50 ans », The Associated Press, 15 juin 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval