Bandeau UL

Archives

17 juin 2011

Ban Ki-moon en tournée sud-américaine

Type de publication : Articles

Vendredi dernier, le secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, a entamé une tournée de huit jours en Amérique du Sud pour rencontrer de hauts responsables et observer les avancées des projets de l’ONU dans la région. D’après lui, les relations entre l’ONU et l’Amérique du Sud sont salutaires et le moment de sa visite est celui de l’opportunité, de l’espoir et du changement.

S'arrêtant d'abord en Colombie, un pays de « démocratie solide et d’économie dynamique », d’après Ban Ki-moon, le secrétaire s’est entretenu avec le président Juan Manuel Santos pour assister à la signature de la Loi sur les droits des victimes et sur la restitution des terres, qui vise à dédommager de nombreuses victimes du conflit armé qui sévit en Colombie depuis au moins 60 ans. Il a également visité des projets appuyés par l'ONU à Cartagena et a inauguré des centres éducatifs dans la municipalité de Soacha. En plus, après avoir survolé des zones inondées du pays, M. Ban a défini l'aide humanitaire et d'urgence comme l’une des priorités de l’ONU pour la Colombie.

La deuxième escale de sa tournée était l’Argentine où la présidente Cristina Kirchner a abordé le sujet des Îles Malouines, affirmant que l’Angleterre devrait s’engager à régler cette question par la voie diplomatique. De son côté, Ban Ki-moon a fait l’éloge de la « position unique » que l’Argentine occupe dans le cadre du G-20 et à la tête du Groupe des 77 + la Chine : l’Argentine représente un « pont »  pour « trouver un consensus » entre ces groupes. Il s’est montré également satisfait de l’ « exemple » argentin en matière de défense des droits de l'homme et a d’ailleurs participé à la signature de l'accord Cruz del Sur entre l'Argentine et le Chili qui prévoit l'établissement d'une force militaire de maintien de la paix.

Arrivé en Uruguay, les premiers mots de Ban Ki-moon ont été dédiés à souligner la figure du président José Mujica pour sa consécration à la « défense de la liberté et de la démocratie ». Il a d’ailleurs visité l'école pour les opérations de maintien de la paix de l'ONU, où il a remercié l'Uruguay pour sa contribution au travail de l’organisation. Les efforts du pays pour atteindre les Objectifs du millénaire et la contribution uruguayenne à l'intégration régionale ont également été salués.

Le secrétaire général clôturera son voyage au Brésil, où il s’entretiendra avec la présidente Dilma Rousseff et d’autres hauts responsables gouvernementaux.

La tournée sud-américaine de Ban Ki-moon a eu lieu quelques jours après l’annonce qu’il briguera un deuxième mandat à la tête de l’ONU. L’Uruguay, la Colombie et l’Argentine ont déjà manifesté leur appui à sa réélection.

FKB

 

Sources:

Juan Peña,« Fuerza de paz de Chile y Argentina colaborará con la ONU», La Tercera, 15 juin 2011.

« Argentina plantea a la ONU que el Reino Unido debe negociar la soberanía de las Malvinas », EFE, 13 juin 2011.

« Ban Ki-moon acumula apoyos a su reelección y afianza la cooperación con Suramérica », EFE, 14 juin 2011.

« Ban Ki-moon concluye visita a Colombia », Prensa latina, 12 juin 2011.

« Ban prioriza ayuda para afectados colombianos », Prensa libre, 13 juin 2011.

« Presidenta brasileña recibirá a secretario general de la ONU », Prensa latina, 15 juin 2011.

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval