Bandeau UL

Archives

8 septembre 2011

Relations Équateur – États-Unis : lent retour à la normale

Type de publication : Articles

Cette semaine, M. Ricardo Patiño, ministre des Affaires étrangères de l’Équateur, est persuadé que les relations diplomatiques entre l’Équateur et les États-Unis se rétabliront pleinement d’ici la fin de l’année.

Les deux pays s’étaient distanciés en avril dernier lorsque le président de l’Équateur, Rafael Correa, avait décidé d’expulser l’ambassadrice américaine à Quito, Heather Hodges. Celle-ci avait été accusée par l’Équateur — à la suite de la publication d’un câble diplomatique divulgué par WikiLeaks — de laisser entendre que M. Correa était au courant de certains actes de corruption politique qui auraient prétendument eu lieu dans son pays. Washington avait à l’époque qualifié l’expulsion de Mme Hodges d’injustifiée et avait répliqué en appliquant la même mesure à l’ambassadeur équatorien Luis Gallegos.

N’ayant actuellement en poste aucun ambassadeur dans leurs capitales respectives, les deux pays maintiennent uniquement des relations d’affaires. Le président Rafael Correa a toutefois fait un pas en avant samedi dernier en nommant Mme Nathalie Cely, actuelle ministre de la Coordination de la Production, de l’Emploi et de la Productivité au poste de nouvelle ambassadrice aux États-Unis. À cet effet, la nouvelle représentante prévoit entrer en fonction à la fin du mois de décembre prochain. Selon M. Patiño, le gouvernement américain devrait recevoir la demande formelle de consentement sous peu. Il a affirmé que le dialogue avec les États-Unis conduisant à la normalisation des relations bilatérales suit son cours et a dit espérer que d’ici peu de temps l’Équateur obtiendra de bonnes nouvelles concernant ce dossier.

Consulté à savoir si les divergences commerciales entre l’Équateur et les entreprises américaines risquaient de ternir le plein rétablissement des relations mutuelles, il a affirmé qu’elles ne compliqueraient pas les choses, puisque ces enjeux sont d’une autre nature. Près d’une demi-douzaine d’entreprises américaines comme Chevron et Occidental s’opposent au gouvernement équatorien devant les tribunaux pour de présumées ruptures de contrat.

Le directeur général de la Chambre de commerce Équatorienne-Américaine, Cristian Espinosa, aurait déclaré à une agence de presse que Mme Cely est la candidate idéale à l’obtention de ce poste, en raison de sa formation, son expérience et les bonnes relations qu’elle maintient avec le monde des affaires des deux pays.

JM

 

Sources :

« Canciller Ecuador dice relación con EEUU se restablecerá en breve », Terra, 1er septembre 2011

« Cely iría a EE.UU. desde diciembre », El Universo, 6 septembre 2011

« Ecuador toma la iniciativa para restablecer relaciones con EE.UU. », El Comercio, 5 septembre 2011

« Ecuador y EEUU restablecerán relaciones a nivel de embajadores », Los Andes, 2 septembre 2011

« EEUU no ha recibido solicitud formal de Ecuador para establecer embajadora », Univision Noticias/EFE, 6 septembre 2011

Ortiz, Gonzalo, « ECUADOR-EEUU: Acercamiento con perfil pragmático », Costa Rica Hoy, 5 septembre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval