Bandeau UL

Archives

23 avril 2015

L'Amérique latine : région la plus dangereuse du monde pour les militants écologistes

Type de publication : Articles

L’Amérique latine est la région la plus dangereuse au monde pour les activistes écologistes, devant l’Asie du Sud-Est. C’est ce qui ressort du dernier rapport de l’organisation non gouvernementale (ONG) Global Witness, paru cette semaine. D’après l’ONG, sur les 116 militants écologistes qui ont été tués dans le monde en 2014, 87 l’ont été en Amérique latine. Le Brésil arrive en tête du classement des pays latino-américains avec 29 personnes tuées, suivi de la Colombie (25), le Honduras (12) et le Pérou (9). Le rapport indique qu’entre 2010 et 2014, le Honduras a été le pays le plus dangereux pour les écologistes de la région, avec 101 meurtres. Global Witness dénonce également l’impunité pour une grande partie de ces meurtres en Amérique latine et on précise que ces chiffres sont vraisemblablement plus élevés, car de nombreux crimes ne sont pas signalés.

MLS

 

SOURCES

« L'Amérique latine, région la plus dangereuse pour les écologistes ». La Presse, 20 avril 2015

« How many more ». Global Witness, 20 avril 2015

« Honduras, el país más peligroso para ser ecologista ». Notimérica, 20 avril 2015

« Honduras es el país más peligroso para los activistas del medio ambiente ». América Economía, 20 avril 2015  

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval