Bandeau UL

Archives

9 avril 2015

Révélations d'espionnage par le Royaume-Uni contre l'Argentine

Type de publication : Articles

Le groupe d’information argentin Todo Noticias (TN) a révélé la semaine dernière que l’Argentine a été espionnée par le Royaume-Uni concernant les îles Malouines (Falkland). En s’appuyant sur des archives de l’ancien consultant de l’agence nationale de sécurité américaine (NSA), Edward Snowden, le groupe TN affirme qu’entre 2008 et 2011, Londres a mis en place une opération baptisée « Quito » et dont l’objectif était de contrecarrer les initiatives de Buenos Aires pour récupérer les îles Malouines (Falkland). Des opérations secrètes « d’interception, d’intervention et d’autres manœuvres » ont été menées par les Britanniques en Argentine. Ce jeudi, l’ambassadeur britannique en Argentine, John Freeman, a été convoqué afin de fournir des explications quant au silence du Royaume-Uni suite à ces accusations qui ne font qu’augmenter la tension entre les deux pays.

MLS

 

SOURCES

« Malouines: le Royaume-Uni a espionné l'Argentine ». La Presse, 3 avril 2015

« Le Royaume-Uni a espionné l'Argentine au sujet des Malouines, selon les archives de Snowden ». Huffington Post, 3 avril 2015

« Argentina convoca al embajador británico emulando a Londres ». Notimérica, 9 avril 2015

« Cruce de acusaciones entre Argentina y Reino Unido por Malvinas / Falklands ». BBC Mundo, 9 avril 2015

« Vulnerables ». TN, avril 2015

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval