Bandeau UL

Archives

12 mars 2015

Les disparitions forcées : un fléau qui touche les Amériques

Type de publication : Articles

La capitale argentine a accueilli du 2 au 6 mars derniers la 105e session du Groupe de travail des Nations unies sur les disparitions forcées ou involontaires. Cette rencontre a été l’occasion pour les participants de souligner la nécessité de lutter efficacement contre les disparitions à travers le monde. Le président de ce groupe de travail, l’Argentin Ariel Dulitzky, a rappelé qu’il y a officiellement 43 000 cas de disparitions forcées en étude dans le monde, mais que ce chiffre est certainement loin de refléter la réalité. Les conflits, les affrontements ethniques, le narcotrafic et le trafic de personnes constituent quelques-unes des causes de disparitions forcées, qui affectent 88 pays dans le monde. Concernant la région des Amériques, le Groupe de travail des Nations unies sur les disparitions forcées ou involontaires a notamment rappelé le cas du Mexique avec la disparition des 43 étudiants d’Iguala et il a regretté que le gouvernement mexicain ne soit pas disposé à suivre ses recommandations.

MLS

 

SOURCES

« UN expert group meets in Argentina 35 years after its creation in response to dictatorship’s disappearances ». HCDH, 26 février 2015

« Hay 43 mil casos de desapariciones forzadas en estudio en el mundo ». Diario San Rafael, 8 mars 2015

« La desaparición forzada no es un tema del pasado en el mundo ». Infojus Noticias, 6 mars 2015

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval