Bandeau UL

Archives

6 octobre 2011

Nouvel accord entre la Colombie et l'Équateur sur la question des réfugiés

Type de publication : Articles

Les ministres des Affaires étrangères de la Colombie, Mme María Ángela Holguín et de l’Équateur, M. Ricardo Patiño, se sont réunis ce jeudi dans la localité frontalière d’Ipiales en Colombie, dans le cadre d’une commission bilatérale chargée de discuter du sort des réfugiés colombiens qui vivent en Équateur.

Lors d’une conférence de presse qui clôturait la rencontre, les ministres ont précisé qu’un plan d’action conjoint avait été convenu avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) pour encourager le retour volontaire des réfugiés colombiens qui se trouvent en Équateur. À ce jour, l’Équateur aurait consenti à accorder le statut de réfugié à plus de 53 200 Colombiens qui furent déplacés en raison du conflit armé interne qui perdure depuis plus d’un demi-siècle. Un grand nombre d’entre eux vivraient actuellement dans une situation précaire près de la frontière. Le gouvernement colombien s’est donc engagé à remettre 500 000 $ US à l’Organisation des Nations Unies pour mener à bien cette action humanitaire au cours de la présente l’année.

Le secrétaire d’État adjoint pour les populations, les réfugiés et les migrations des États-Unis, M. Eric P. Schwartz, a assuré ce mercredi que la Colombie, le pays qui comporte le plus grand nombre de déplacés internes au monde, possède l’une des législations les plus complètes et avancées en la matière. Le budget alloué à ces fins aurait également augmenté, passant de 67 millions $ US en 2003 à plus de 750 millions $ US en 2011, a-t-il ajouté. Il s’agit selon lui d’un signal encourageant qui ouvre les portes à des solutions durables à long terme.

Bogota a également convenu de transmettre aux autorités équatoriennes de l’information sur les Colombiens qui voyagent dans ce pays à travers le Département administratif de sécurité, afin de faciliter leur transit au moment de franchir la frontière.

La commission, d’une durée de deux jours, a inclus la participation de 300 fonctionnaires et représentants de diverses communautés équatoriennes et colombiennes. La dernière de ses commissions remontait à avril 2006. Les ministres ont annoncé qu’ils se rencontreraient dorénavant sur une base plus régulière.

JM

 

Sources :

« Cancilleres de Colombia y Ecuador ponen la atención en refugiados », Univision noticias/AFP, 29 septembre 2011

« Colombia y Ecuador firman acuerdos por refugiados », Semana, 29 septembre 2011

« Colombia y Ecuador promoverán el retorno de refugiados », Europa Press, 30 septembre 2011

« EE.UU. elogia los avances de Colombia para abordar los desplazamientos forzados », EFE, 5 octobre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval