Bandeau UL

Archives

20 octobre 2011

La Colombie et Cuba veulent renforcer leur relation commerciale

Type de publication : Articles

Les gouvernements colombien et cubain souhaitent intensifier leur commerce bilatéral. Ce dernier oscille depuis 2007 entre 50 et 80 millions US $ annuellement. Le vice-président colombien, Angelino Garzón, était d’ailleurs en visite à La Havane la semaine dernière afin d’inaugurer un forum commercial entre les deux pays. Cet événement, qui s’est déroulé jeudi et vendredi dernier, avait pour objectif d’« identifier les opportunités » commerciales et d’investissements, entre autres, dans les domaines de l’alimentation, de la construction et du tourisme. 

M. Garzón explique que son gouvernement souhaite « consolider à tous les niveaux » ses relations avec Cuba dans les sphères diplomatique, culturelle, scientifique et sportive ainsi que dans les domaines commercial et entrepreneurial. « Ceci est notre volonté et la présence d’une délégation mixte composée de représentants du secteur public et privé en témoigne », a-t-il précisé. D’ailleurs, le président de l’Association nationale des exportateurs, Javier Díaz, celui de la Conférence des chambres de commerce, Julián Domínguez, et la vice-ministre des Affaires étrangères, Mónica Lanzaeta, accompagnaient le vice-président colombien. Angelino Garzón a également insisté sur la nécessité de « continuer à consolider » les relations commerciales déjà fluides entre les deux nations « avec toujours plus de transparence et dans un esprit collaboratif ».

Pour sa part, le ministre cubain du Commerce extérieur et des investissements étrangers, Antonio Carricarte, estime que le cadre juridique en place ainsi que l’accord de complémentarité économique entre Cuba et la Colombie constituent des bases favorables à l’accroissement des échanges commerciaux qu’il considère toutefois comme « modestes ». Il juge que la visite d’entrepreneurs colombiens permet d’étudier « le potentiel commercial » cubain. À son avis, « il y a de l’espace pour une nouvelle croissance » qui ne se limiterait pas seulement aux produits d’exportation traditionnels tels que le rhum, le tabac et l’acier. Les industries de la conservation, de l’alimentation et du tourisme font partie des secteurs potentiellement attrayants selon lui.

Par ailleurs, M. Carricarte rappelle les changements structuraux qu’a connus l’exportation cubaine : 70 % des revenus d’exportation enregistrés proviennent désormais du secteur des services, particulièrement de la santé et des médicaments.

SD

 

Sources :

« Vicepresidente colombiano aboga por la unidad regional durante visita a Cuba », EFE, 13 octobre 2011

« Concluye hoy foro de negocios cubano-colombiano », Prensa Latina, 14 octobre 2011

« Foro de negocios "fortalece" comercio Cuba-Colombia », Ansa, 14 octobre 2011

« Colombia y Cuba comercian en 1.500 ramas economicas », Ansa, 14 octobre 2011

« Analizan Colombia y Cuba oportunidades de negocios bilaterales », Diario de Yucatàn, 14 octobre 2011

Abonnez-vous

Pour tout savoir sur l'actualité des Amériques et sur les activités du CEI, entrez votre adresse courriel pour vous abonner à notre liste de diffusion.

Zone audio-vidéo

Vous pouvez visionner et écouter nos productions en format Podcast. Vous pouvez vous abonner ou les écouter sur iTunes.

Calendrier

  • CEI
  • Amériques

Suivez-nous

Suivez nos nouveautés sur notre page Facebook ou en vous abonnant à notre fil RSS. Utilisez les icônes ci-bas.

Nos partenaires

OPALC CRDIP OdA OEA

Conception et réalisation : Centre de services en TI et en pédagogie (CSTIP).
Tous droits réservés. © 2012 Université Laval